Tech

Police scientifique : formation, cursus et débouchés

VidéoClassé sous :technologie , police , police scientifique

Comment entre-t-on dans la police scientifique ? Par concours externe ou interne, au sein de filières de formation au sein même de la police nationale. Attention, il y a beaucoup de candidats et peu d'élus. Le baccalauréat est un strict minimum et il faut aussi montrer des dispositions.

Pour intégrer la police technique et scientifique, il existe une filière au sein même de la police, dans trois corps « A », « B » et « C », de niveaux ingénieurs, techniciens et ASPTS (agent spécialisé de police technique et scientifique) qui travaillent sur le terrain ou en laboratoire. Toutes les passerelles internes sont ouvertes pour passer du labo au terrain, ou inversement.

L'entrée se fait sur concours et la concurrence est rude. Pour espérer intégrer la police scientifique, le niveau minimum est le baccalauréat, voire un peu plus. En dehors des connaissances de base, il faut aussi montrer des dispositions intellectuelles, avoir un esprit d'analyse et être suffisamment méticuleux. Les prélèvements sur le terrain exigent en effet un grand luxe de précautions.

Une majorité de femmes agents de police scientifique

Comme l'observe ce policier, les agents de police scientifique sont majoritairement des femmes. Les hommes semblant préférer les métiers de terrain (gardiens de la paix, officiers...).

La satisfaction du métier, bien sûr, est l'aboutissement de l'enquête jusqu'à la découverte du coupable du délit. Pour y parvenir, il faut de la patience, de la rigueur et de la réflexion...

© Futura