Tech

Des impressions 3D plus rapides et qui s’affranchissent de la gravité

VidéoClassé sous :technologie , impression 3D , impression 3D gel

Cette nouvelle manière d'imprimer en 3D consiste à solidifier localement un gel à l'aide d'une sorte de seringue qui monte et descend tout en se déplaçant en X et Y. Inventée par des chercheurs américains, notamment du MIT et de Steelcase, cette technique (Rapid Printing Liquid) reste purement expérimentale mais elle permet de s'affranchir des limites des procédés classiques de fabrication additive, contraignant à réaliser l'objet par couches. De plus, la technique serait très rapide et permettrait la création de structures de grandes tailles, « avec un matériau de qualité ».

Une nouvelle manière d'imprimer en 3D : c'est ce qu'affirme l'équipe issue d'une collaboration entre le Self-Assembly Lab et l'entreprise Steelcase. Le produit est formé de deux composants qui se solidifient quand ils entrent en contact. Le premier prend la forme d'un gel, placé dans un bac. L'objet est réalisé par un mouvement d'une seringue injectant le second composant.

Le mouvement en trois dimensions de la pointe de la seringue dans tout le volume du gel dessine dans l'espace l'objet à construire. Toutes les formes ne conviennent donc pas. Un plan, par exemple, sera mieux réalisé avec la technique classique de la fabrication additive, couche par couche. Selon l'équipe, la méthode est très rapide et permet de réaliser des objets de grandes tailles.

© Self-Assembly Lab (MIT), Christophe Guberan, Steelcase