Tech

Les concepts du futur : la voiture à air comprimé

Dossier - La voiture du futur
DossierClassé sous :technologie , voiture , parc automobile

-

Avec un parc automobile de plus de 36 millions de véhicules, la France n'en a pas fini de son histoire d'amour avec la voiture. Que nous réserve la voiture du futur ? Au programme : l'électronique embarquée nous prend le volant, plein pot sur les matériaux légers...

  
DossiersLa voiture du futur
 

Face aux difficultés du tout électrique, les constructeurs redoublent d'imagination pour proposer des motorisations propres inédites.

L'AirPod. © MDI

Les premiers concept cars à air comprimé ont été présentés au salon de Los Angeles 2010.

La Volvo Air Motion, présentée au Salon de Los Angeles 2010, avec son moteur à air comprimé. L'idée semblait futuriste. Mais d'autres l'ont adoptée. ©

Volvo et Honda, eux aussi, explorent l'idée d'un moteur à air comprimé.

La Honda Air, concept car au moteur à air comprimé. © Honda

L'ingénieur français Guy Nègre, avec sa société MDI, a mis au point une gamme de moteurs très efficaces, fonctionnant entièrement à l'air comprimé. Dans ce cas, l'air sous pression est envoyé dans les cylindres et font mouvoir le piston. Le principe est connu depuis longtemps et fonctionne très bien. « Faire le plein » consiste à comprimer l'air dans une bouteille, comme le fait un plongeur sous-marin.

L'Airpod, imaginée par la société MDI. Cet engin automatique utilise un moteur à air comprimé. Peu de bruit et pas de pollution... © MDI

La technologie à air comprimé se prête assez bien à une motorisation hybride car lors de l'utilisation du moteur thermique, une partie de son énergie peut entraîner un compresseur. De plus, celui-ci peut aussi être couplé au système de freinage, permettant ainsi une récupération de l'énergie du freinage.

C'est le principe exploité par PSA avec son système baptisé Hybrid Air. Le réservoir d'air comprimé transmet son énergie à l'entraînement des roues via un fluide. Seuls le moteur thermique et le freinage créent la pression : le système n'est donc pas rechargeable. Avec ce dispositif, un moteur thermique modeste et d'autres améliorations, un prototype de 2008 est annoncé par Peugeot avec une consommation de 2 l aux 100 km.

La 2008 Hybrid Air de PSA. Sous le capot, le petit moteur à essence (à gauche sur l'image) est décentré. Une pompe, sous les tuyaux bleus, reçoit ou envoie l'huile du système hydraulique, entraînant un moteur, situé juste à côté. Les roues sont entraînées par ces deux moteurs, séparément ou ensemble. On distingue, en bleu, le réservoir d'air comprimé sous l'habitacle et, de la même couleur, le réservoir d'huile dans le coffre arrière, chargé de transmettre la basse pression au moteur. © PSA