Tech

Nombre de pixels

Dossier - La photo numérique : du capteur à l'image
DossierClassé sous :technologie , Incontournables , argentique

-

En quelques années la photographie numérique a bouleversé les habitudes du public comme des professionnels. On le doit aux progrès très rapides des capteurs qui forment le coeur de ces appareils. Ce dossier s'intéressera donc particulièrement à ceux-ci en suivant le cheminement de la formation de l'image. Il montrera les avantages et les limites de la technique numérique en photographie et aidera à décrypter la véritable signification des annonces faites par les fabricants sur les performances de leurs appareils.

  
DossiersLa photo numérique : du capteur à l'image
 

Ce nombre va avoir un impact direct sur la résolution de l'image, c'est-à-dire sur les plus fins détails observables, donc sur la taille maximum des agrandissements qu'il sera possible de faire. La densité minimum des points imprimés pour obtenir une très bonne image vue de près est de 300 dpi (dots per inch c'est-à-dire points par pouce) en admettant qu'un point imprimé est égal à un pixel.

Couleurs primaires. © Vasily Kolganov, Shutterstock

Voici ce que cela donne approximativement pour quelques formats classiques :

10x15 cm = 2,10 millions de pixels
13x18 cm = 3 millions 264 pixels
18x24 cm = 6 millions de pixels
20x30 cm = 9,5 millions de pixels

Pour comparaison un affichage sur un écran large LCD de 23'' (51x29 cm) n'utilise que 2 millions de pixels.

Ceci donne une bonne idée de la taille maximum des agrandissements qu'il est possible d'obtenir en fonction de la définition du capteur. Ce critère de 300 pixels par pouce doit cependant être nuancé, car pour des agrandissements de grand format destinés à être vus à une certaine distance une définition moindre est généralement acceptable.

Il est donc évident que le nombre de pixels des capteurs modernes excède très largement les besoins réels de la majorité des utilisateurs, mais il ne faut pas oublier qu'il existe une large catégorie d'amateurs passionnés par la photographie de qualité et qui produisent des images dont beaucoup n'ont rien à envier à celles signées par des artistes ou professionnels de renom. C'est pour ceux-là, majoritairement utilisateurs de reflex, que ce paramètre acquiert une réelle importance.

Mais alors le vrai facteur limitant ne réside plus dans le capteur mais dans la qualité des objectifs. Or des objectifs de qualité coûtent aussi cher voire bien plus cher qu'un boîtier, ce qui explique le conseil souvent donné : il vaut mieux acheter un boîtier moins coûteux que celui qui fait envie, mais s'offrir un très bon objectif.

Il faut aussi savoir qu'il existe pour les professionnels des dos numériques avec des capteurs de grande taille adaptables sur des moyens formats (genre Hasselblad ou Mamiya), voire sur des chambres photographiques de studio, mais ces accessoires coûtent une véritable fortune, sont d'utilisation complexe et nombre d'entre eux ne peuvent fonctionner que reliés à un ordinateur. Il n'en sera pas question ici.

En réalité nous allons découvrir que ce nombre de pixels est une valeur fictive, ce qui relativise un peu les calculs précédents.

  Les commentaires ne sont pas disponibles pour le moment.