Tech

Airbag

DéfinitionClassé sous :technologie , Invention , airbag
Allen Breed, spécialiste de la sécurité, conçoit le premier airbag au sein de sa société. L'airbag est le plus souvent utilisé dans l'automobile afin de protéger les passagers et le conducteur d'un impact. © Lupin, Domaine public, Wikimédia Commons

L'airbag est un système composé d'un sac qui se gonfle automatiquement en cas de choc brutal. L'airbag (littéralement « sac d'air ») est largement utilisé dans le domaine de la sécurité automobile

  • Inventé en 1968 par Allen Breed

L'airbag fut inventé en 1968 par Allen Breed. Ce dernier, à la tête de sa propre entreprise spécialisée dans la sécurité, décide de prendre exemple sur le coussin gonflable, inventé par John Hetrick à la fin des années 1950 et déjà expérimenté par les constructeurs automobiles Ford et General Motors.

Jusque-là, le coussin était peu utile, puisqu'aucun système ne permettait son déclenchement de manière automatique. Ce fut Allen Breed qui inventa le mécanisme de détection : un calculateur permet le déclenchement du coussin en cas d'impact et injecte un gaz qui peut être pyrotechnique, hybride ou froid.

Action de gonflement de l'airbag grâce à l'azoture de sodium 

Les plus répandus sont les générateurs pyrotechniques, qui injectent de l'azoture de sodium (NaN3) sous forme de pastille ou de bloc. Le gaz est déclenché par impulsion électrique et brûle dans une cellule de combustion, ce qui dégage du diazote (N2) par des trous prédéfinis, et ainsi déclenche l'action de gonflement.

La réaction du diazote est définie par la formule 2NaN3 = 2Na + 3N2, le gaz réagissant au-delà de 275 °C. Ce système était déjà connu, mais Allen Breed conçut le premier capteur/élément de réaction, le boîtier étant fixé le plus souvent au niveau de la boîte de vitesse, les capteurs accélérométriques étant placés à différents points de la carrosserie de la voiture.

Ils sont chargés de calculer la vitesse du véhicule et de définir la force d'un impact. Utilisé dans l'automobile, l'airbag est également un système adaptable aux fusées lors des atterrissages.