Voici le concept de volant connecté imaginé par Jaguar Land Rover. Il a été baptisé Sayer en hommage au designer Malcom Sayer à qui l’on doit le dessins des mythiques Jaguar Type-E et XJS. © Jaguar Land Rover

Tech

Intelligence artificielle : Jaguar met une IA dans son volant

ActualitéClassé sous :voiture , intelligence artificielle , jaguar

Pour le constructeur automobile Jaguar Land Rover, le volant pourrait devenir un compagnon que son utilisateur passerait d'une voiture (autonome bien sûr) à une autre.

Et si dans le futur, le volant devenait la seule partie d'une voiture dont nous serions propriétaire ? Cette idée étonnante nous vient de Jaguar Land Rover qui a réfléchi à ce que pourrait être la mobilité en 2040. À cette époque, le constructeur automobile pense que les voitures autonomes seront majoritaires. Nous ne possèderons plus un véhicule personnel mais seront abonnés à un service qui nous permettra de choisir le modèle le plus adapté à nos besoins selon le type de trajet.

Au cœur de ce dispositif se trouve Sayer, un volant connecté équipé d'une intelligence artificielle que l'on installera sur la voiture du moment. Jaguar le décrit comme un « compagnon » à emporter chez soi et qui joue les assistants virtuels capable d'accomplir des « centaines de tâches ».

Le volant de Jaguar serait un assistant virtuel

À la manière d'une enceinte connectée, l'utilisateur pourrait formuler des requêtes verbales, et notamment demander à son volant de lui commander une voiture autonome pour un déplacement. Une fois connecté à un véhicule, on imagine que Sayer adapterait les réglages de conduite et d'ergonomie en fonction des préférences de son maître.

Ce volant « intelligent » fait partie d'un programme prospectif que mène le constructeur britannique sous la forme d'un concept car nommé « Future F-Type » qui n'a pas encore été dévoilé.

Le MRV de la Nasa : un drôle de véhicule électrique pour la ville... et la Lune  Avec quatre roues motrices et directrices, le MRV (Modular Robotic Vehicle), un véhicule électrique développé par la Nasa et General Motors, peut tourner sur lui-même, se garer latéralement et se lancer dans d'étonnantes évolutions qui évoquent plus la danse que la conduite automobile.