Daimler Trucks, filiale du constructeur allemand Mercedes-Benz, faisait partie des six marques de poids lourds participant à ce concours européen. © Daimler Trucks

Tech

Des camions autonomes, en convoi, ont sillonné l’Europe

ActualitéClassé sous :voiture , camion autonome , convoi automatisé

Six constructeurs de camions autonomes participent au European Truck Platooning Challenge, un concours initié par les Pays-Bas. Chacun a lancé un convoi de plusieurs poids lourds connectés, partis d'Allemagne, de Belgique et de Suède. Objectif : démontrer les bénéfices des convois automatisés pour la réduction de la consommation et de la pollution.

Les voitures autonomes font beaucoup parler d'elles mais le changement majeur dans ce domaine pourrait d'abord venir du transport par camions. D'ici quelques années, il est désormais assez vraisemblable que des convois de poids lourds autonomes interconnectés sillonneront nos routes. À la clé, une optimisation de la logistique pour les transporteurs et la promesse d'une sécurité accrue accompagnée d'une réduction des émissions polluantes.

Pour démontrer la viabilité du concept, les Pays-Bas ont organisé un concours auquel participent les six principaux constructeurs de poids lourds européens : DAF, Daimler Trucks (Mercedes-Benz), Iveco, Man, Scania et Volvo. Pour ce European Truck Platooning Challenge, six convois de deux à trois camions automatisés sont partis de différentes villes en début de semaine : Daimler et Man de Stuttgart et Munich (Allemagne), DAF et Iveco de Westerlo et Bruxelles (Belgique), Scania et Volvo de Stockholm et Göteborg (Suède). Leur destination finale était le port de Rotterdam (Pays-Bas).

Les camions des six constructeurs sont arrivés tous en même temps au port de Rotterdam par un temps pluvieux. © Junave IP-SNG, European Truck Platooning Challenge, YouTube

La distance de sécurité passe de 50 à 15 mètres

Reliés entre eux par une connexion Wi-Fi, les véhicules autonomes forment un convoi qui utilise des distances de sécurité moitié moins importantes, ce qui contribue à réduire la consommation de carburant et les émissions polluantes. Dans son communiqué de presse, Daimler Trucks, explique que l'interconnexion sans fil des camions permet de réduire la distance de sécurité à 15 mètres au lieu de 50 mètres en temps ordinaire. Ceci contribue à diminuer la trainée aérodynamique des véhicules suiveurs. Selon Daimler, son convoi de trois poids lourds peut économiser 10 % de carburant sur le trajet Stuttgart-Rotterdam et déduire d'autant les émissions de CO2. L'impact pourrait effectivement être significatif dès lors que ce type de technologie sera adopté par l'ensemble des transporteurs routiers.

Autre avantage, la taille des convois est réduite de près de moitié : 80 mètres pour les trois camions autonomes contre 150 mètres avec des poids lourds classiques. La sécurité est également mise en avant avec un temps de réaction au freinage de 0,1 seconde pour le système Highway Pilot Connect de Daimler, contre 1,4 seconde chez un chauffeur humain. Précisons qu'un conducteur, auquel incombe la responsabilité du contrôle des systèmes d'assistance, était présent à bord de chaque camion. L'ensemble des convois a rallié sans encombre le port de Rotterdam (Pays-Bas) le 6 avril en milieu de journée.