Grâce à une stimulation électrique de la langue et à un jeu de lumière, des chercheurs ont pu reproduire partiellement le goût de la limonade après avoir transmis un fichier numérique à un gobelet connecté. © HandmadePictures

Tech

Transmettre le goût d'une limonade par Internet : ils l'ont fait !

ActualitéClassé sous :technologie , limonade , langue artificielle

Des chercheurs ont réussi à transmettre, via Internet, la couleur et le goût d'une limonade en se servant d'électrodes plongées dans un verre d'eau (pour répliquer l'acidité) et d'un éclairage LED (pour créer la teinte). À terme, ce système pourrait permettre de partager toutes sortes de boissons sous forme dématérialisée.

  • Des chercheurs ont transmis via Internet le goût et la couleur de la limonade à un gobelet connecté.
  • Le « limonade simulator » utilise des électrodes et des LED.

D'ici quelques années peut-être, sur les réseaux sociaux, au lieu de partager avec vos amis la photo d'un délicieux breuvage que vous serez en train de siroter sur une plage de rêve, vous pourrez leur faire goûter. Comment ? En leur envoyant le fichier de la boisson en question qui sera transmis à un verre connecté capable de simuler le goût et la couleur du liquide. Délirant ? Oui, assurément, mais nous n'en sommes pas si loin...

Une équipe de chercheurs de l'université nationale de Singapour a en effet développé un procédé qui peut capter puis numériser le goût et la couleur d'une boisson afin de les reproduire à partir d'un simple verre d'eau, d'électrodes et de LED (pour la couleur). Des essais ont été menés avec de la limonade, en raison de sa saveur spécifique, facilement reconnaissable, et dont l'acidité peut être assez aisément reproduite à l'aide d'une stimulation électrique de la langue.

Dans leur article scientifique publié par l'ACM Digital Library, les chercheurs décrivent leur dispositif. Tout d'abord, ils se servent d'un capteur de pH pour mesurer l'acidité de la boisson et d'un capteur RVB pour détecter sa couleur. Ces données numérisées sont envoyées via une connexion Bluetooth à ce qu'ils appellent un « lemonade simulator », en fait un gobelet muni d'un éclairage LED dans le fond et d'électrodes tout autour du bord où se portent les lèvres. Les LED donnent la couleur à la limonade tandis que les électrodes reproduisent la sensation d'acidité.

À gauche, le capteur pH et RVB qui permet de mesurer l’acidité et la couleur de la boisson. À droite, le gobelet connecté avec un éclairage LED dans le fond du récipient et des électrodes sur le pourtour du bord pour simuler la sensation d’acidité. © National University of Singapore, YouTube

Le verre connecté n'a pas trompé les goûteurs mais…

Pour tester l'efficacité de leur invention, les chercheurs ont demandé à des volontaires de goûter à de la limonade simulée et à de la vraie limonade. Il leur a d'abord été demandé de classer les verres par niveau d'acidité en se basant uniquement sur leur couleur. Résultat, la limonade « virtuelle » a été classée en tête, vraisemblablement en raison de l'intensité créée par l'éclairage LED. Puis, les testeurs ont été invités à goûter et à faire le même classement par acidité. Là, les « vraies » limonades ont été placées en tête.

Le simulateur n'était donc pas assez efficace. Toutefois, les chercheurs estiment que l'homogénéité des résultats suggère qu'il y a une marge d'amélioration assez réaliste, notamment si l'on peut adjoindre d'autres informations sensorielles comme l'odeur, la température et la pétillance de la boisson.

Tout ceci paraît tout de même bien complexe et l'on peut s'interroger sur l'intérêt d'un tel projet. « Les gens publient sans arrêt des photos de boissons sur les réseaux sociaux. Et si on pouvait aussi partager leur goût ? C'est l'objectif final », assure Nimesha Ranasinghe, de l'université nationale de Singapour. Il ajoute que cette technologie pourrait également permettre à des personnes n'ayant plus le droit de consommer des breuvages sucrés de continuer à en consommer dans une version simulée, dépourvue de sucre. Voilà qui est déjà plus concret.