Tech

Nec invente la télécommande sans pile !

ActualitéClassé sous :technologie , développement durable , Pollution

Qui n'a jamais juré devant une télécommande devenue inutilisable pour cause de pile vidée ? Ces périphériques de contrôle, devenus envahissants, nous mènent la vie dure. Une situation en passe de changer avec la télécommande sans piles de Nec.

Le prototype de télécommande sans pile présenté par Nec. © Nec

Si les piles sont un problème technique et économique pour l'utilisateur, elles représentent aussi une catastrophe écologique. Selon l'Ademe, en 2005, 28.592 tonnes de piles ont été mises sur le marché, soit environ un milliard d'unités ! Sur cette masse de piles usagées extrêmement polluantes, seules 9.049 tonnes furent collectée la même année, soit un taux de recyclage proche des 32%.

Il existe cependant d'autres solutions pour éviter cette de pollution, par exemple en réduisant la demande. C'est précisément ce que pourraient permettre les recherches des ingénieurs de Nec, qui ont mis au point une télécommande qui ne requiert aucune alimentation extérieure.

(Cliquer pour agrandir.) Les piles usagées, des déchets embarassants. (cc) Jenny P.

Puisqu'il faut bien de l'énergie, les ingénieurs l'ont puisée dans le vivier ambiant. Depuis plusieurs années, des laboratoires se consacrent à la récupération de cette énergie ambiante, chaleur et mouvements du corps ou encore, tout simplement, le bruit. Qu'elles soient sonores ou mécaniques, les ondes inondent en effet notre quotidien. La méthode est connue. Certains matériaux sont capables, lorsqu'ils se déforment sous la force d'une onde, de générer des électrons. Ce phénomène porte le nom de piézoélectricité. C'est en utilisant des matériaux aux propriétés piézoélectriques pour la conception des boutons de leur télécommande que les ingénieurs de Nec sont parvenus à se passer de piles.

Sur les rails depuis 2006, ce projet de télécommande sans pile est le fruit de la collaboration de Nec et de la société Soundpower, spécialisée dans l'exploitation énergétique des ondes. Les deux partenaires espèrent commercialiser les premières télécommandes basées sur cette technologie d'ici 2011.