Tech

Intelligence artificielle : Facebook ouvre un laboratoire en France

ActualitéClassé sous :technologie , intelligence artificielle , réseau social

Facebook vient d'ouvrir son troisième centre de recherche et développement consacré à l'intelligence artificielle en France, à Paris. Le réseau social s'est également attaché les services de trois chercheurs français. L'équipe travaillera notamment sur la reconnaissance d'image, le traitement du langage naturel et la reconnaissance vocale.

Facebook a choisi la capitale française pour installer son troisième centre de R&D consacré à l’intelligence artificielle. Trois chercheurs français ont été recrutés à cette occasion. © A Health Blog, Flickr, CC by-sa 2.0

C'est la reconnaissance de l'expertise française dans le domaine de l'intelligence artificielle (IA). Facebook vient d'annoncer ce mardi l'ouverture de son premier centre de recherche en France. Basé à Paris, celui-ci accueillera à terme quelques dizaines de chercheurs de haut niveau. Il s'agit du troisième laboratoire mis en place par le réseau social, après ceux de Menlo Park, en Californie, et de New York.

« Nous avons choisi Paris [...] parce que la France est le foyer de nombreux chercheurs parmi les meilleurs au monde », justifie le réseau social« Nous pensons que l'équipe FAIR (Facebook AI Research) à Paris apportera un savoir-faire précieux et de nouvelles perspectives à notre travail, et nous prévoyons de coopérer avec la communauté scientifique française spécialisée dans l'IA ».

Preuve de l'excellence hexagonale, le site a recruté trois Français pour son bureau parisien (qui compte déjà au moins six membres) : Léon Bottou, docteur en sciences informatiques et titulaire d'un magistère de mathématiques fondamentales et appliquées ainsi que d'informatique, Nicolas Usunier, docteur en apprentissage automatique et titulaire d'une chaire « CNRS - Enseignement Supérieur », et Gabriel Synnaeve, titulaire d'un doctorat.

Né à l'université d'Harvard en 2004, Facebook possède déjà deux laboratoires : un à Menlo Park, en Californie, et un à New York. © Facebook

Yann LeCun, le Français responsable de l'intelligence artificielle

Rappelons en outre que les travaux de Facebook dans l'intelligence artificielle sont pilotés par un autre Français, Yann LeCun, qui dirige depuis 2013 l'équipe chargée d'exploiter le volume gigantesque de données offertes ou générées par les utilisateurs du réseau social.

« L'équipe parisienne travaillera sur des projets ambitieux et, à long terme, dans la reconnaissance d'image, le traitement du langage naturel, la reconnaissance vocale et les infrastructures physiques et logiques requises pour exécuter ces systèmes d'intelligence artificielle », explique Facebook.

En matière de reconnaissance d'image, Facebook est très en avance. Avec sa technologie, le réseau social est capable de repérer et identifier un visage presque aussi précisément qu'un humain. En 2014, la précision annoncée était de 97,25 % et elle est sans doute plus élevée aujourd'hui. Mais le site peut aussi reconnaître des personnes de dos et détecter 487 sports différents dans les vidéos.

L'IA est un sujet prioritaire pour Facebook, qui veut s'en servir pour améliorer ses outils et imaginer de nouvelles façons d'exploiter les données numériques des usagers. « Notre espoir est que ce champ de recherche va nous aider au final à rendre des services (comme le flux d'activité, l'album photo et la recherche) encore meilleurs et permettre de nouvelles façons de se connecter et de partager », précise le site. Outre l'ouverture d'un troisième centre de recherche à Paris, le site indique avoir signé un accord avec l'Institut national de recherche en informatique et en automatique (Inria).