Tech

Des hologrammes invisibles... mais palpables

ActualitéClassé sous :technologie , hologramme 3D , toucher

Une technologie à base d'ultrasons développée par des chercheurs de l'université de Bristol en Angleterre permet de rendre palpables des formes holographiques invisibles. Couplés à un affichage 3D, ces ultrasons permettraient de voir à l'écran et de sentir des formes sans contact physique. Ce type d'application pourrait notamment aider les chirurgiens à visualiser et palper certaines tumeurs à partir de scanners.

Une équipe de l’université de Bristol à l’origine d’un système haptique par ultrasons vient de présenter une évolution de son procédé, désormais capable de générer des formes holographiques invisibles en modulant la pression d’air à la surface de la main. Une personne peut alors avoir l’impression de toucher pour de bon la forme qu’elle voit sur un écran. © University of Bristol

L'année dernière, Futura-Sciences avait évoqué en détails un système nommé UltraHaptics. Mis au point par une équipe de l'université de Bristol, celui-ci repose sur des transducteurs à ultrasons qui produisent un retour d'effet à la surface d'un écran par modulation de la pression d'air. La technique permet de ressentir les reliefs d'une interface et de la contrôler sans être en contact avec l'écran.

Les chercheurs ont fait évoluer leur système qui est désormais capable de produire des formes holographiques palpables. Ils viennent de rendre compte de leur avancée dans un article publié par la revue ACM Transactions on Graphics. Les ultrasons sont concentrés vers la main en suivant une trame géométrique qui crée des turbulences, lesquelles génèrent la forme holographique invisible que la personne peut ressentir. Ce procédé repose sur le principe de la pression de radiation acoustique.

Dans ce système haptique, les transducteurs à ultrason sont concentrés vers la main en suivant une trame géométrique qui crée des turbulences pour reproduire une forme. À l’avenir, ce procédé pourrait être associé à des écrans 3D pour combiner les interactions visuelles et physiques. © University of Bristol

Pouvoir « sentir » une image médicale

Cette pression vient stimuler les mécanorécepteurs cutanés en générant des vibrations comprises entre 0,4 et 500 Hz. Afin d'ajouter la vue au toucher, les concepteurs ont projeté les ultrasons sur une fine couche d'huile, de telle sorte que les dépressions provoquées à la surface éclairée par une lampe révèlent la forme en 3D.

On peut découvrir le fonctionnement de ce procédé dans une vidéo publiée sur YouTube. Selon les chercheurs, le système est suffisamment précis pour que des personnes l'ayant testé parviennent à reconnaître les formes invisibles qu'elles ont l'impression de toucher. Dans l'hypothèse d'une application concrète, cette technologie haptique serait associée à un écran 3D afin de créer une image qui puisse être vue en sus d'être touchée.

Le système pourrait être très utile aux chirurgiens en leur permettant de « sentir » le scanner d'un patient pour notamment examiner une tumeur ou percevoir des irrégularités dans les tissus. De manière plus générale, cette technologie ouvre la voie à des systèmes d'affichage 3D immersifs qui combineront les interactions visuelles et physiques. Pour le moment, aucune application à vocation commerciale n'a été annoncée.