Tech

Dronecode : Fondation Linux lance une plateforme open-source pour drones

ActualitéClassé sous :technologie , drone , Dronecode

La Fondation Linux investit dans le domaine des drones en créant un projet collaboratif à but non lucratif. Baptisé Dronecode, il est conçu pour favoriser le développement d'applications open-source dédiées aux drones à usage personnel ou commercial. L'objectif est de fournir une plateforme logicielle dont bénéficiera la communauté et qu'elle pourra faire évoluer en retour.

Avec Dronecode, la Fondation Linux souhaite unifier les outils open-source logiciels et matériels qui servent déjà de plateformes de développement pour les drones. Basé sur un fonctionnement collaboratif, le projet Dronecode veut instaurer une « méritocratie fondée sur les contributions ». © Dronecode

On ne le sait pas toujours, mais beaucoup de véhicules aériens sans pilote (en anglais UAV, Unmmaned Aerial Vehicles) et autres drones utilisent des logiciels open-source. C'est grâce à cela qu'une importante communauté de makers, passionnés de bricolage high-tech, a pu se développer. Mais il n'est pas forcément aisé, surtout pour des débutants, de se repérer dans cet univers foisonnant de projets. Les choses pourraient devenir un peu plus simples avec l'initiative que vient de lancer la Fondation Linux.

Il s'agit du projet Dronecode qui vise à unifier plusieurs plateformes open-source logicielles et matérielles existantes pour faciliter la création et le perfectionnement de drones et autres engins autonomes volants. « Dronecode est un projet open-source et collaboratif qui rassemble des projets open-source existants et à venir dans une structure à but non lucratif gouvernée par la Fondation Linux. Le résultat sera une plateforme open-source commune et partagée pour les véhicule aériens sans pilote », peut-on lire sur le site web. Cela couvre des projets qui portent sur le développement de logiciels de contrôle de vol, de planification de missions et tout ce qui peut contribuer aux fonctionnalités des drones.

Dronecode repose sur deux plateformes open-source déjà très utilisées : ArduPilot et PX4. Le projet initié par la Fondation Linux compte déjà 1.200 développeurs. © Dronecode

Intel et Qualcomm sont membres fondateurs de Dronecode

Dronecode compte parmi ses membres fondateurs des entreprises spécialisées dans les drones telles que 3D Robotics, DroneDeploy, Squadrone System ou Walkera mais aussi plusieurs poids lourds du secteur high-tech comme Intel, Qualcomm et le Chinois Baidu. Dronecode n'est pas une création ex nihilo. Le projet est basé sur deux plateformes open-source : ArduPilot et PX4. ArduPilot a décollé en 2007 grâce à la communauté DIY Drone. Cette plateforme logicielle open-source dédiée aux UAV permet de programmer des drones autonomes, des hélicoptères, des avions ou des véhicules terrestres.

PX4 est un projet open-source et open-hardware qui fournit une plateforme matérielle et logicielle clés en main pour implémenter des applications de pilote automatique, qu'il s'agisse d'UAV destinés à un usage commercial, personnel ou académique. Ces deux bases fédèrent 1200 développeurs qui vont désormais contribuer au développement de Dronecode. Un grand nombre d'entreprises et d'organisations parmi lesquelles Amazon, HobbyKing, Horizon Ag et PrecisionHawk utilisent déjà ces outils.

La Fondation Linux voit cette structure comme « un organisme neutre et transparent qui mettra à profit une méritocratie fondée sur les contributions qui permettra aux développeurs et aux autres parties de participer à l'élaboration et l'orientation du logiciel ». Il n'est pas nécessaire d'être membre pour participer aux projets couverts par Dronecode. En revanche, les entreprises ou organisations qui souhaitent collaborer plus directement à la gouvernance de Dronecode doivent s'inscrire.