Tech

Premier circuit intégré mélangeant le vivant et l'électronique

ActualitéClassé sous :Tech , circuit intégré , électronique

-

A Munich des chercheurs ont réussi à réaliser un circuit intégré mélangeant le vivant et l'électronique.

Des chercheurs ont pour la première fois réussi à connecter des cellules neuronales vivantes à des microprocesseurs à base de silicium, créant le premier circuit intégré hybride, mélange de vivant et d'électronique.

"L'expérience constitue une étape fondamentale en neuro-électronique", estiment les chercheurs Gunter Zeck et Peter Fromhertz, de l'institut allemand de biochimie Max-Planck à Munich (sud), qui ont réussi à élaborer le premier réseau de neurones vivants communiquant avec des microprocesseurs.

A l'aide de pipettes microscopiques, les chercheurs ont prélevé une vingtaine de neurones d'escargot, légèrement plus gros et donc plus maniables que les neurones humains, et les ont disposés au-dessus de microprocesseurs, expliquent-ils dans le compte-rendu de leur expérience, publié mardi dans la revue américaine Proceedings of the National Academy of Science (PNAS).