Tech

P2P : vaste offensive contre les utilisateurs d'Emule en Allemagne

ActualitéClassé sous :Tech , p2p , emule

-

Après la saisie du serveur Razorback par les autorités belges en février dernier, c'est au tour de la police allemande de lancer un vaste coup de filet contre des milliers d'utilisateurs du réseau P2P eDonkey / eMule.

P2P : vaste offensive contre les utilisateurs d'Emule en Allemagne

Nécessitant plus de 2 mois de recherche et l'analyse de 40.000 adresses IP, l'opération vise plus de 3500 internautes situés dans la région de Cologne et s'est traduite par plus de 130 perquisitions et la saisie d'une centaine d'ordinateurs.

La police allemande a précisé que seules les machines mettant plus de 500 titres en partage avaient été saisies et que les "pirates" risquaient en théorie jusqu'à un an de prison pour des copies à des fins privées, et jusqu'à trois ans de prison dans le cadre d'une copie à objectif commercial. En réalité, les précédents jugements avaient condamné les "pirates" à des peines d'environ 2500 euros.

Applaudie par l'international Federation Of the Phonographic Industry (IFPI), cette action témoigne d'un changement d'attitude des gouvernements de plus en plus répressifs. En France, le vote prochain de la loi DADVSI par le parlement pourrait également entraîner de telles descentes policières, obligeant les internautes à se tourner vers les sites de téléchargement légaux qui commencent néanmoins, à l'image de MusicMe, SFR music ou Wanadoo, à proposer des formules d'écoute illimitée à moins de 10 euros par mois pour satisfaire l'insatiable appétit musical des internautes...