Tech

Haut débit : France Télécom attaque la région Limousin et ses fibres

ActualitéClassé sous :Tech , haut débit , France Télécom

La stratégie haut débit adoptée par l'opérateur historique pour convaincre les "départements innovants", aurait-elle du plomb dans l'aile ? Selon l'AFP, le torchon brûle entre France Télécom (www.francetelecom.com) et la Région Limousin (www.cr-limousin.fr) !

Dans le cadre de son projet "Haut Débit pour tous en Limousin", le syndicat mixte DORSAL a présenté les modalités de mise en œuvre du contrat de délégation de ce service public avec le groupement d'entreprises Axione-Sogetrel.

Celui-ci a été préféré à France Télécom et à Neuf Telecom pour assurer la construction et l'exploitation du réseau HD qui couvrira tout le Limousin.

Au lendemain de la réunion ouverte au public, le 18 mars 2005, France Télécom a déposé un recours devant le tribunal administratif de Limoges (Haute-Vienne). Selon l'AFP, Michel VERGNIER, député maire de Guéret et Président de DORSAL, a signalé que l'opérateur historique conteste le choix du groupement.

Quoi qu'il en soit, il est peu probable qu'Axione-Sogetrel ne puisse jouer le rôle d'opérateur des opérateurs de l'Internet très rapide en Limousin ces prochaines années, comme le souhaite DORSAL. Les partenaires se sont engagés à couvrir pour fin 2006 : "100% des communes, 96% de la population, 99% des entreprises et 100% des services publics".

Par ailleurs, l'enfouissement de plus de 1000 km de fibres optiques est prévu, ce qui représente un investissement de 85 millions d'euros sur 20 ans, dont 38,4 millions d'euros de subventions publiques. Fin 2006, les limousins devraient bénéficier de connexions Internet "4 fois plus rapides que l'ADSL classique actuel, 20 fois plus rapides pour les administrations et 200 fois plus rapides pour les sites reliés en fibre optique" (http://dorsal.unilim.fr/).

France Télécom n'est plus un monopole, mais une entreprise semi-privée qui doit faire face à la concurrence sur un marché des télécoms en ébullition.