Au moment de sa présentation en 2007, l’iPhone d’Apple a suscité un certain scepticisme auprès d’une partie des observateurs qui estimaient que son interface tactile basée sur des icônes n’était pas assez ergonomique. © Apple

Tech

L'iPhone fête ses 10 ans

ActualitéClassé sous :smartphone , iPhone , Steve Jobs

Il y a dix ans jour pour jour, Steve Jobs dévoilait l'iPhone avec une affirmation puissante : « Apple va réinventer le téléphone ». Ce premier smartphone à écran tactile a effectivement initié une révolution dans la téléphonie mobile à laquelle tous les concurrents ont fini par se rallier. L'iPhone s'est écoulé à plus d'un milliard d'exemplaires, mais le phénomène s'essoufle.

Le 9 janvier 2007, Steve Jobs et Apple créaient l'événement en dévoilant au Moscone Convention Center, à San Francisco (États-Unis), l'iPhone, un téléphone à la fois entièrement tactile et enfin intelligent (revoir la présentation de l'iPhone par Steve Jobs dans cette vidéo YouTube). Avec lui s'ouvrait surtout l'ère des smartphones, rapidement devenus banals.

Ce tout premier iPhone (communément appelé « iPhone 2G ») fait sensation avec son écran tactile de 3,5 pouces (320 × 480 pixels) utilisable sans stylet grâce à la technologie « multi-touch », son appareil photo de 2 mégapixels et ses 16 Go d'espace de stockage. Compatible Edge, Wi-Fi et Bluetooth, il dispose aussi et surtout de son propre système d'exploitation très intuitif, baptisé alors « iPhone OS » et doté d'applications très utiles (le navigateur Safari, la gestion du courrier Mail, la météo, Google Maps et YouTube, etc.).

Pour l'anecdote, le prototype qu'utilise alors sur scène le patron d'Apple n'est pas encore tout à fait abouti et est même victime de bugs. La démonstration n'en est pas moins époustouflante. L'iPhone ne sera finalement commercialisé aux États-Unis qu'à partir du 29 juin 2007. Il faudra attendre l'automne de la même année pour qu'il arrive en Europe et en France. Il révolutionne la téléphonie mobile et est élu « invention de l'année » par le magazine Time.

Steve Jobs dévoilant l’iPhone le 9 janvier 2007. Dix ans plus tard, le cofondateur et charismatique patron d’Apple n’est plus et la marque à la pomme n’a pas encore inventé un nouveau gadget « révolutionnaire ». © Apple

Apple joue gros avec l’iPhone 8

À l'époque, Apple a déjà révolutionné le monde de la musique avec le succès de l'iPod, son baladeur MP3, associé à iTunes et son offre pléthorique de titres musicaux à télécharger. Avec l'iPhone, c'est désormais le marché de la téléphonie que la firme de Cupertino vient bouleverser.

Depuis, il s'est vendu plus d'un milliard d'iPhone dans le monde, toutes versions confondues. L'iPhone est surtout à l'origine de la démocratisation du smartphone sous le format qui lui est toujours commun aujourd'hui : un appareil tactile connecté fonctionnant à l'aide d'un système d'exploitation dédié. Une fois la brèche ouverte par Apple, tous les constructeurs ont (plus ou moins rapidement) suivi.

Dix ans plus tard, Apple tire toujours la majorité de ses revenus de l'iPhone. Mais pour la première fois, les ventes de son smartphone vedette ont reculé en 2016 (cf. communiqué de presse Apple). La concurrence est désormais plus féroce et innovante. Samsung fut le premier à introduire le concept de smartphone à grand écran, les « phablettes », avec le Galaxy Note. La firme sud-coréenne a été aussi pionnière avec l'écran à bord recourbés du Galaxy S6 Edge. Apple est-il en mesure de reprendre la main en proposant une innovation qui lui redonne une longueur d'avance ? Réponse à la rentrée 2017 lors de la présentation de l'iPhone 8...