Ne vous fiez pas aux apparences, ce crocodile est un robot ! © EPFL, BBC

Tech

Des robots pour espionner les animaux sauvages

ActualitéClassé sous :robotique , robot , crocodile du nil

La chaine BBC a fait appel à l'École polytechnique fédérale de Lausanne pour utiliser des robots lézard et crocodile très réalistes afin de pouvoir observer au plus près la faune sauvage. Au total, une trentaine de ces « animatroniques » infiltrés ont été utilisés pour ce programme télévisé inédit.

Approcher les animaux sauvages pour les observer dans leur intimité sans se faire remarquer fait partie des exercices les plus difficiles auxquels sont confrontés les réalisateurs de documentaires. Bien sûr, les moyens techniques actuels permettent de cacher des caméras miniatures, de filmer avec des drones ou des robots terrestres... Pourtant, il est encore compliqué de pouvoir se glisser parmi ces espèces pour saisir leurs habitudes, leurs échanges les plus spontanés.

Justement, la chaine télévisée britannique BBC vient de réaliser une très belle performance en se servant d'une trentaine de robots imitant très fidèlement plusieurs espèces d'animaux sauvages : langurs, orang-outan, phacochère, suricate, hippopotame, reptiles... Ces « animatroniques » comme ils sont nommés ont servi à tourner une série documentaire intitulée « Spy in the Wild ». Elle met en scène divers robots commandés à distance, dont les yeux sont remplacés par des caméras ultra HD, qui viennent se mêler aux animaux pour les filmer au plus près afin d'observer différents aspects de leur comportement comme l'amour, l'intelligence ou l'amitié.

Une étroite collaboration

Dans le cadre de cette expérience, la BBC a travaillé avec le laboratoire Biorob de l'École polytechnique fédérale de Lausanne qui a créé des modèles de lézard et de crocodile robotisés qui imitent très fidèlement l'aspect et le mode de déplacement de ces reptiles.

Pour les besoins de l'émission, l'animatronique crocodile est allé en Ouganda, plus précisément, dans le Murchison Falls Natural Park afin de filmer des crocodiles du Nil femelles transportant leur progéniture dans leur gueule jusqu'à leur nid. Le robot fut lui-même happé par une femelle l'ayant pris pour son petit, ce qui a donné des images saisissantes. Autre moment fort, celui de ces langurs en deuil d'un robot-espion qu'ils pensent mort. Un témoignage émouvant de l'empathie dont ces primates sont capables.