Tech

Canon dévoile un capteur CMos 250 mégapixels… mais pour quoi faire ?

ActualitéClassé sous :photo , photo numérique , capteur CMOS

Avec 250 millions de pixels logés dans un format APS-H et une vitesse de traitement de 1,25 milliard de pixels à la seconde, le dernier capteur CMos de Canon établit un nouveau record. Mais la finalité première de cette innovation n'est pas l'art visuel... Surveillance, prévention du crime et mesure ultra-haute résolution sont les applications auxquelles Canon destine cet œil d'aigle qui peut lire sur la carlingue d'un avion à 18 km de distance.

Le capteur CMos 250 millions de pixels de Canon a été testé dans un prototype d’appareil photo. Le constructeur japonais n’a pas encore indiqué sa date de disponibilité. © Canon

Comme dans de nombreux domaines des nouvelles technologies, la photographie numérique n'échappe pas à la surenchère. La course se joue au niveau de la capacité des capteurs photographiques et plus particulièrement du nombre de cellules photosensibles (ou photosites) qu'ils peuvent contenir au millimètre carré. Cette valeur est exprimée en mégapixels. Canon, l'un des principaux fabricants de capteurs avec Sony, vient d'annoncer un nouveau record. Il s'agit d'un capteur d'image de type CMos (complementarity metal-oxide-semiconductor) au format APS-H (29,2 x 20,2 mm) qui comporte 250 millions de pixels ou 250 mégapixels. Selon Canon, il s'agit du plus grand nombre de pixels intégrés dans un capteur CMOS qui soit plus petit qu'un capteur plein format de 35 millimètres dont sont équipés les appareils photo haut de gamme.

La définition atteint les 19.580 x 12.600 pixels, des performances jusque-là réservées à des appareils professionnels très haut de gamme. En mode vidéo, la résolution équivaut à peu près à 125 fois du full HD (1.920 x 1.080 pixels) ou 30 fois de l'ultra HD (3.84 0x 2.160 pixels) souligne Canon. Mais plus impressionnant encore est le dispositif de traitement d'image qui gère un tel volume de signal. La technologie à l'œuvre est capable de traiter 1,25 milliard de pixels à la seconde. Pour illustrer cette capacité, Canon indique que son capteur peut enregistrer des vidéos à une cadence de cinq images par seconde.

Le format APS-H, développé à l’origine par Canon, désigne un capteur CMos pour les appareils photo milieu-haut de gamme. C’est la première fois qu’un capteur de ce type intègre un aussi grand nombre de photosites. © Canon

Les photographes n’ont pas besoin d’autant de pixels

La marque japonaise attribue cette performance hors norme aux progrès en matière de miniaturisation des circuits et de traitement de signal qui permettent d'obtenir une sensibilité aussi élevée tout en conservant un bruit numérique faible. La fiche technique a beau être impressionnante, un tel capteur ne sert pas à grand-chose dans le domaine de la photo et de la vidéo. En effet, même les photographes professionnels les mieux équipés ont des appareils offrant une définition d'image déjà amplement suffisante. Et ce n'est effectivement pas à l'art visuel que Canon s'adresse en priorité avec ce capteur hyperpuissant.

« Canon envisage l'application de cette technologie pour les outils spécialisés de surveillance et de prévention du crime, des instruments de mesure ultra-haute résolution et d'autres équipements industriels », peut-on lire en conclusion du communiqué de presse. « L'expression visuelle » n'est mentionnée qu'en dernier. Et, pour bien appuyer ce discours, le constructeur livre un exemple qui va dans ce sens. Installé dans un appareil photo, le capteur a pris des images sur lesquelles on pouvait lire les lettres inscrites sur le flanc d'un avion volant à 18 kilomètres de distance. Il ne serait donc pas surprenant de retrouver ce capteur sur des drones et des caméras de surveillance, entre autres...