Tech

L'internet des objets : une nouvelle révolution

ActualitéClassé sous :Internet , web , télécommunication

L'union internationale des télécommunications publie son 7e rapport internet consacré, cette année, à l'internet des objets ( The Internet of Things ), qu'elle présente comme une nouvelle révolution : comment les technologies ubiquitaires annoncent un monde d'appareils interconnectés ?

Avec l'application de technologies telles que l'identification par radiofréquence (RFID), les capteurs sans fil, les robots et les nanotechnologies, l'internet va s'étendre à des objets bien réels expliquent les auteurs du rapport en enrichissant leur réflexion de très nombreux exemples d'utilisation dans une multitude de domaines d'applications, et pas seulement pour les pays développés. L'impact de ces technologies — utilisées séparément ou associées les unes aux autres — "remettront en question les structures existantes de l'industrie des télécommunications tout en ouvrant des perspectives radicalement nouvelles à des modèles de gestion inédits".

L'union internationale des télécommunications semble lucide sur l'avenir que dessine cette évolution pour les opérateurs de télécommunication traditionnels : "L'accès large bande a fait évoluer la nature de l'internet qui, d'ores et déjà, capte les recettes des communications téléphoniques établies sur les lignes fixes. L'arrivée de l'internet des objets contribuera à renforcer cette tendance. Les recettes mondiales du trafic de données augmentent beaucoup plus vite que celles du trafic vocal, tendance qui devrait se poursuivre avec les communications entre des millions d'objets."

Pour autant, rappelle encore l'organisme de standardisation : "A l'heure actuelle, la normalisation des technologies nouvelles reste fragmentaire. Si l'on veut que l'internet des objets devienne réalité, il convient de s'atteler systématiquement à cette tâche de normalisation pour assurer l'interopérabilité des protocoles de communication."

Autre enjeu, précise le rapport, "à partir du moment où des caméras seront incorporées dans des écrans et des capteurs d'empreintes digitales dans des poignées de porte, notre façon de concevoir le respect de la vie privée risque d'être vite dépassée." D'où l'impératif de respecter les principes du consentement éclairé, de la confidentialité et de la sécurité des données. Si on ne fait rien pour protéger de manière concerté ces valeurs, la réalisation de cet internet des objets sera beaucoup plus long, conclut le rapport.