La conférence Google I/O réunit les développeurs qui évoluent dans l’écosystème d’applications et services Google. © Google

Tech

Google I/O 2017 : les 5 annonces importantes

ActualitéClassé sous :Internet , Google , musique en streaming

Android O, Android Go, casques de réalité virtuelle, intelligence artificielle... Google a profité de sa conférence annuelle pour présenter ses dernières nouveautés et projets. Le point en cinq annonces clés.

  • Google met l’accent sur l’intelligence artificielle qui sous-tend l’essentiel de ses services.
  • HTC et Lenovo lanceront des casques de réalité virtuelle autonomes basés sur la plateforme Daydream.

Google a tenu hier la présentation d'ouverture de sa conférence annuelle I/O. L'occasion pour le géant de l'Internet de faire part de ses dernières innovations et projets, que ce soit dans le domaine des smartphones Android, de la réalité virtuelle et plus généralement de l'intelligence artificielle (IA) laquelle est amenée à jouer un rôle toujours plus grand dans le futur de Google. En préambule de ces annonces, Sundar Pichai, le PDG de Google, a livré quelques chiffres flatteurs pour son entreprise. Android compte désormais deux milliards d'utilisateurs dans le monde. Chaque jour, 1,2 milliard d'heures de vidéos sont visionnées sur YouTube, plus d'un milliard de kilomètres sont parcourus sur Google Maps et 1,2 milliard de photos et vidéos sont transférées sur Google Photos.

Toujours plus d’intelligence artificielle

Ce n'est un secret pour personne, Google mise énormément sur l'intelligence artificielle. Qu'il s'agisse de son moteur de recherche, de ses services en ligne et applications ou des exploits réalisés par sa filiale DeepMind, avec notamment le programme AlphaGo, l'IA est au cœur du réacteur Google. Par exemple, Google Search utilise désormais l'apprentissage automatique pour classer les résultats de recherche et Google Street View reconnaît les panneaux de signalisation.

Parmi les nouveautés annoncées à cette Google I/O, citons la fonction de « réponse intelligente » intégrée à Gmail pour Android et iOS. Cette option propose trois réponses automatiques possibles à un courriel en se basant sur son contenu. Le service Google Photos saura dorénavant suggérer des clichés à partager avec les personnes qu'il reconnaît sur l'image.

Google Home, l'enceinte connectée qui intègre l'Assistant Google, sera en mesure de fournir des informations de façon proactive. Par exemple, en observant le contenu de l'application Calendrier, elle pourra détecter un rendez-vous et avertir vocalement son propriétaire si elle constate que le trafic routier est dense et qu'il risque d'être en retard.

Enfin, Sundar Pichai a annoncé l'arrivée d'une nouvelle génération du Tensor Processing Un, le processeur de calcul spécialement conçu pour l'apprentissage automatique et optimisé pour la plateforme d'IA TensorFlow. Grâce au TPU, le développement d'applications d'intelligence artificielle sur cette plateforme de cloud computing sera beaucoup plus rapide et efficace. 

Avec Lens, l’Assistant Google peut voir et comprendre le monde

L'Assistant Google, qui comme l'enceinte Home sera disponible en France dans le courant de l'année, bénéficie d'une série d'améliorations. La plus importante est la fonction Lens qui mêle reconnaissance d'image, réalité augmentée, apprentissage automatique pour analyser l'environnement et agir de façon contextuelle. Pour cela, l'Assistant se sert de l'appareil photo du smartphone qu'il suffit de pointer sur un objet ou un lieu. On peut par exemple connaître l'espèce d'une fleur, écouter le morceau d'un groupe en filmant une affiche ou consulter les évaluations d'un restaurant en pointant sa devanture. Mais la démonstration la plus utile est sans conteste celle qui consiste à viser l'étiquette au dos d'un routeur Wi-Fi sur laquelle figure l'identifiant de connexion pour se connecter automatiquement au réseau. Google n'a pas indiqué à partir de quand la fonction Lens serait disponible.

La fonction Lens associée à l’Assistant Google permet d’obtenir des informations contextuelles simplement en pointant l’appareil photo du smartphone sur un lieu ou un objet. © Google

Des casques de réalité virtuelle autonomes

L'année dernière, Google avait annoncé sa plateforme de réalité virtuelle Daydream accompagnée du casque Daydream View qui fonctionne avec un smartphone Android glissé dans l'appareil. Lors de la conférence, Google a indiqué que les constructeurs HTC et Lenovo proposeraient prochainement des casques de réalité virtuelle autonomes qui n'auront besoin ni de smartphone ni d'un ordinateur pour fonctionner. Ils utiliseront une technologie dérivée du système de réalité Tango qui permettra à l'utilisateur de se déplacer physiquement. Aucune date de lancement n'a été communiquée.

Android Go, pensé pour les mobiles d’entrée de gamme

Dans sa volonté de connecter encore plus d'utilisateurs à ses services, Google a entrepris de cibler les millions de personnes dans le monde qui ont un accès limité à l'Internet et ne peuvent s'offrir des terminaux dernier cri. La solution se nomme Android Go, une version allégée du prochain Android O (successeur de l'actuel Android Nougat) spécialement adaptée aux smartphones ne possédant pas plus de 1 Go de mémoire vive. Elle s'accompagnera d'une version spécifique du magasin en ligne Google Play avec des applications elles aussi optimisées pour fonctionner sur des mobiles peu puissants.

Le VPS, un GPS d’intérieur

Google travaille sur une technologie de cartographie géolocalisée nommée visual positioning service (VPS). C'est en quelque sorte un GPS d'intérieur basé sur la technologie de visualisation 3D Tango qui positionne l'utilisateur et les objets qui l'environnent avec une précision de quelques centimètres. L'une des applications du VPS citées par Google est de pouvoir trouver l'emplacement exact d'un produit dans un grand magasin. C'est encore assez succinct et surtout, la technologie Tango ne se trouve pour le moment que dans le smartphone Phab Pro 2 de Lenovo.

Retour sur les annonces des précédentes conférences Google I/O

Pour en savoir plus

Google I/O 2013 : les principales nouveautés

Article initial de Marc Zaffagni, paru le 16/05/2013

Comme chaque année, Google profite de sa conférence annuelle pour dévoiler une batterie de nouveautés. Pour cette édition, peu d'annonces concernant le matériel mais un grand nombre d'innovations du côté des logiciels et services, à commencer par une offre payante d'écoute de musique en streaming. Le réseau social Google+ et le service de cartographie Maps ont droit à une importante mise à jour.

Google a présenté une batterie de nouveautés en ouverture de sa conférence annuelle I/O, hier, durant plus de trois heures. En guise de cadeau de bienvenue, les quelque 6.000 personnes présentes dans la salle se sont vu offrir un PC portable Chromebook Pixel. Passée l'euphorie de cette annonce, les choses sérieuses ont pu commencer...

Le géant américain avait beaucoup à dire, mais pas forcément là où on l'attendait. Ainsi, contrairement aux rumeurs qui circulaient depuis plusieurs mois, il ne fut pas question de la nouvelle version 5.0 d'Android, surnommée Key Lime Pie, ni d'une nouvelle tablette Nexus et encore moins d'un smartphone inédit. Google a toutefois créé la surprise en dévoilant une version spéciale du tout nouveau Galaxy S4 de Samsung. Le terminal est exactement le même que celui que commercialise la marque coréenne, à la différence près qu'il reçoit une version « pure » d'Android, Jelly Bean 4.1.2, c'est-à-dire sans l'interface personnalisée Samsung TouchWiz. Cette configuration était jusqu'à présent l'apanage des smartphones vendus sous la marque Nexus.

Le choix d'un smartphone comme le S4, au potentiel commercial fort, marque donc un changement de stratégie de la part de Google. Cette édition spéciale du Galaxy S4 sera d'abord lancée aux États-Unis à partir du 26 juin, vendu directement sur Google Play à 649 dollars (environ 504 euros) sans abonnement. Elle sera proposée dans d'autres pays à une date ultérieure non précisée.

Google à l’assaut de Spotify pour la musique

Ce fut la seule annonce concernant du matériel, la firme californienne n'évoquant même pas ses fameuses lunettes connectées Google Glass. Il faut dire que Google avait pas mal d'annonces à faire concernant les applications et les services. À commencer par une nouvelle offre dans le domaine de la musique, baptisée Google Play Music All Access.

Il s'agit d'un service d'écoute de musique en streaming qui donne accès à des millions de titres, grâce aux accords que Google a conclus avec les principales maisons de disques (Sony, Universal Music et Warner Music Group). Facturé 9,99 dollars par mois, il permet aux abonnés de créer des listes de lecture personnalisées, de faire des recommandations mais aussi de stocker en ligne jusqu'à 20.000 morceaux issus de leur propre discothèque. Le service est disponible aux États-Unis seulement, mais Google a confirmé qu'il sera lancé dans d'autres pays, sans donner plus de précisions.

Gros travail sur Google+ : fil d’actualité et photos

Après la présentation de ces services inédits, Google I/O s'est concentrée sur l'existant, avec une refonte importante du réseau social Google+. Au menu, des changements d'ordre esthétique qui s'appliquent au fil d'actualité. Au lieu de s'afficher sur une seule colonne, la mise en page s'adaptera en fonction du terminal utilisé et de l'orientation de l'écran (paysage ou portrait). Par exemple, sur un grand écran d'ordinateur ou de tablette, le fil d'actualité pourra apparaître sur trois colonnes. Les photos et les vidéos s'afficheront en plus grande taille pour occuper toute la largeur du fil. Chaque post présent dans le fil est individualisé sous forme d'une carte, que l'on peut retourner pour afficher des informations supplémentaires sur le sujet.

Les options de la partie photos de Google+ a fait l'objet d'un gros travail, avec le transfert automatique des clichés dès qu'ils sont pris depuis un mobile. Ils sont envoyés sur un espace de stockage gratuit, dont la capacité passe de 5 à 15 Go. Google+ va encore plus loin en se chargeant lui-même de choisir les meilleures photos. Il écarte automatiquement les doublons, les clichés flous ou mal exposés, et met en avant ceux où apparaissent des personnes, des paysages, des monuments, etc.

La dernière nouveauté pour Google+ concerne la messagerie Hangouts. Elle devient une application autonome, disponible pour les terminaux Android, iOS et le navigateur Chrome. Hangouts remplace Google Talk, et devient la messagerie unifiée pour tous les services Google afin de mener des conversations par texte ou vidéo.

Google+ peut se charger de trier lui-même les photos prises avec un mobile et transférée sur l’espace en ligne. C’est la fonction Highlights qui écarte les doublons, les photos floues, mal exposées et met en avant celles où apparaissent des personnes, des monuments ou des paysages. © Google

Une refonte complète de Google Maps

L'autre service clé du système Google qui a subi une mise à jour conséquente est Google Maps. « Une carte rien que pour vous, capable de s'adapter automatiquement à ce que vous souhaitez faire à ce moment précis. » C'est ainsi que Google résume la vocation de la nouvelle version de son service de cartographie qualifiée de « refonte la plus complète de Google Maps depuis son lancement il y a huit ans ».

L'idée est de fournir aux internautes les informations les plus pertinentes, non seulement à partir de leur position géographique, mais également d'après des critères extraits de leur activité sur Google+. Exemple, si l'on cherche un restaurant, Google Maps affichera directement sur le plan les adresses recommandés par les contacts Google+. Les fiches descriptives des lieux seront plus élaborées, avec notamment les horaires d'ouverture ainsi que les notes et avis émis par les internautes.

Maps met encore un peu plus l'accent sur l'image avec un nouveau carrousel qui rassemble toutes les photos disponibles pour de la navigation immersive, en mode Street View ou 3D. Le nouveau Google Maps n'est pas encore entré en service, mais l'on peut le tester en adressant une demande d’invitation.

Un moteur de recherche toujours plus personnalisé

Dernier point important abordé lors de Google I/O : l'avenir de son moteur de recherche. Là encore, Google veut qu'il soit toujours plus pertinent et personnalisé dans ses réponses. Cela passe notamment par un perfectionnement du Knowledge Graph, cette base de données de 500 millions d'objets dont le moteur de recherche se sert pour associer les mots clés avec des éléments réels, afin de livrer des réponses plus pertinentes. En s'enrichissant de requêtes déjà effectuées sur un sujet, le Knowledge Graph peut désormais anticiper plusieurs questions qui en découlent, et fournir d'emblée des informations complémentaires. Exemple, les horaires d'ouverture d'un monument célèbre, la population d'un pays comparée à celle d'un autre, le dernier film dans lequel a joué un acteur, etc.

Google a également fait la démonstration d'un autre outil de personnalisation de son moteur lorsqu'on l'utilise depuis un ordinateur. Il s'agit de la recherche vocale qui permet de poser des questions à voix haute et d'obtenir une réponse parlée de Google. Cette fonction, qui passe par le navigateur Chrome, pourra être activée en s'adressant directement au service par un « OK Google » suivi de la requête. La firme américaine n'a pas indiqué à quelle échéance ce service sera disponible.

S'il fallait tirer un bilan de cette présentation, il ressort que Google cherche à renforcer la symbiose entre ses différents services et surtout à les personnaliser le plus possible. Au-delà de l'aspect technique, qui témoigne d'un savoir-faire et d'un sens de l'innovation indéniables, la stratégie de Google ne fonctionne qu'à condition que l'utilisateur consente à ouvrir toujours un peu plus sa sphère personnelle et à céder des informations sur ses habitudes, ses envies ou ses échanges sociaux.