Comme d’autres réseaux sociaux, Facebook est confronté au très délicat problème du suicide. Si, dans certains cas, le biais de ce média permet de sauver des personnes sur le point de commettre l’irréparable, il arrive aussi que des personnes utilisent ces outils de communication (Facebook Live, Messenger) pour mettre fin à leurs jours en direct. © Facebook

Tech

Facebook veut prévenir les suicides grâce à une IA

ActualitéClassé sous :Internet , suicide sur facebook , IA sur Facebook

Par Marc Zaffagni, Futura

Le réseau social va introduire des outils de détection des comportements suicidaires basés sur de l'intelligence artificielle. En analysant les messages postés sur Facebook, un ordinateur pourra faire remonter l'information avant même que quelqu'un ne l'ait signalée.

Selon des statistiques citées par Facebook, toutes les 40 secondes, une personne dans le monde met fin à ses jours. Le suicide est devenu la deuxième cause de mortalité chez le jeunes de 15 à 29 ans. On peut ajouter que les réseaux sociaux sont devenus une caisse de résonance de ce phénomène auquel ils contribuent à donner une visibilité inédite. En effet, nombreuses sont les personnes, jeunes ou moins jeunes, à utiliser les plateformes les plus populaires telles que Facebook, Twitter, Periscope, YouTube, pour exprimer leur détresse et parfois lancer des appels à l'aide avant de commettre l'irréparable.

Mais malgré les outils de signalement et d'assistance mis en place par ces sites, ce type de signaux pas toujours explicites sont encore beaucoup trop difficiles à déceler. En tant que réseau social planétaire réunissant plus de 1,8 milliard de membres, Facebook s'est préoccupé de cette question il y a déjà plusieurs années. Le site de Mark Zuckerberg vient d'annoncer de nouveau outils et services de prévention ainsi que le recours à l'intelligence artificielle (IA) pour détecter plus efficacement et plus vite tout comportement suicidaire.

Les outils de préventions étendues à Facebook Live et Messenger

Un essai qui vient de débuter aux États-Unis vise à employer une IA pour identifier des messages postés sur Facebook susceptibles de contenir des propos suicidaires. Le programme d'analyse a été préalablement entrainé à partir de contenus publiés sur le réseau social associés à des suicides ou des tentatives. Les équipes Facebook en charge de la gestion de la communauté recevront des signalements de l'IA dont il se serviront pour analyser les messages ciblés et prendre des mesures préventives, ce avant même que quiconque ait signalé quelque chose.

Par ailleurs, Facebook a annoncé que ses outils de prévention existant pour les posts allaient être étendus à son service de diffusion vidéo en direct Facebook Livre ainsi qu'à Facebook Messenger.

  Les commentaires ne sont pas disponibles pour le moment.