Tech

Le cerisier en fleurs et l'internet. Petite fable japonaise.

ActualitéClassé sous :Internet , cerisier , cerisier en fleurs

Quel est le rapport entre un cerisier en fleurs, emblème millénaire du Japon, et l'internet? Vous ne voyez pas ? Eh bien les Japonais, si !

Bulletin du service Weather News. (Copie d'écran Weather News)

Des millions de Japonais se retrouvent toutes les années dans les parcs de floraison, afin de pique-niquer ou, plus simplement de se balader entre amis parmi les cerisiers en plein épanouissement, les narines complètement submergées par un parfum qui leur semble de nature divine. Oui mais voilà, les cerisiers sont aujourd'hui malades... bien malades.

Le Spectacle le plus photographié au Japon : Hanami, dans le Jardin du Parc Impérial de Tokyo (Kitanomaru). Photo : Ambassade du Japon

Il faut dire que la plupart de ceux-ci appartiennent à une variété de cerisiers qui ont été massivement plantés juste après la seconde guerre mondiale, lors de la reconstruction du pays. Le problème, c'est que la durée de vie moyenne de cette espèce est de 60 ans. Et que cette échéance étant maintenant arrivée, ils risquent de disparaître rapidement. Il fallait donc trouver une solution pour résoudre ce problème vital, et vite !

Elle fut apportée par la société Weather News, qui s'occupe notamment de prévisions météorologiques. Et qui, depuis quelques années déjà, propose un suivi quotidien de l'émergence des cerisiers en fleurs sur toute l'étendue de l'archipel, et cela, via les milliers d'internautes mobiles du pays et de leurs téléphones mobiles dernier cri (ou plutôt premier cri, les habitants du Soleil levant étant plutôt précurseurs en matière de technologies de pointe).

Pour cela, il leur suffit, lorsqu'ils rencontrent un arbre malade, ou dont la forme ne leur paraît pas des meilleures, d'en prendre une photo avec leur GSM et de l'adresser à Weather News, qui se charge de la transmettre aussitôt à l'Association des Fleurs du Japon. Alertée, celle-ci pourra alors analyser le cas et fournir les meilleurs conseils pour secourir l'arbre en fonction des symptômes.