Tech

En 2016, le trafic sur Internet aura été multiplié par 4

ActualitéClassé sous :Internet , informatique , trafic Internet

L'usage croissant des appareils informatiques comme les tablettes et les smartphones, l'augmentation du nombre d'utilisateurs et la banalisation des téléchargements de vidéos laissent présager une hausse rapide du débit sur Internet. De combien ? Un quadruplement entre 2011 et 2016, affirme une étude américaine.

D'après l'estimation de l'entreprise Cisco, en 2016, le trafic IP mondial sera de 1,3 zettaoctet par an, ou 110 exaoctets par mois (1 exaoctet vaut environ un milliard de gigaoctets). © Khlobystov Alexey/shutterstock.com

L'équipementier en télécommunications Cisco estime que le trafic mondial annuel sur Internet atteindra 1,3 zettaoctet dans 4 ans, sachant qu'un zettaoctet (270 octets) représente environ mille milliards de gigaoctets. C'est quatre fois le niveau de 2011, d'après sa dernière étude VNI (Visual Networking Index).

Cette croissance sera d'abord due à la prolifération des appareils permettant de se connecter à Internet, poursuit l'étude, qui cite les tablettes, les téléphones portables et autres objets, mobiles ou pas. Certains, en effet, pensent même aux lunettes connectées ou aux appareils électroménagers.

Les performances des téléphones mobiles multiplient les usages et les occasions de se connecter au réseau Internet. © Samsung

La téléphonie et la vidéo, grandes demandeuses de débit sur Internet

Les outils se multiplient mais les usages aussi, comme la télévision ou la mobilité, qui incite par exemple les compagnies aériennes à prévoir le haut débit dans les avions. D'ici 2016, le nombre de connexions devrait atteindre 18,9 milliards - soit près de 2,5 par personne - contre 10,3 milliards en 2011. « Que ce soit par les appels téléphoniques avec webcam, les films sur tablette, la télévision par Internet ou les vidéoconférences, la somme de nos actions crée non seulement une demande de zettaoctets de bande passante, mais change aussi en profondeur les conditions nécessaires au réseau pour pouvoir satisfaire les besoins », a indiqué le vice-président de Cisco, Suraj Shetty.

Un second facteur de hausse, selon l'étude, réside dans le nombre croissant d'internautes. En 2016, ils seraient 3,4 milliards, soit environ 45 % de la population mondiale, selon les estimations des Nations unies.

L'étude prend aussi en compte la vitesse croissante du débit, qui serait multipliée par quatre, et la part grandissante du Wi-Fi. En 2016, Cisco s'attend à ce que plus de la moitié du trafic Internet mondial passe par une connexion sans fil.