Tech

Ubuntu 12.04 : plus simple que Windows 7 ?

ActualitéClassé sous :informatique , Ubuntu 12.04 LTS , ubuntu

À l'occasion de sa sortie récente, la rédaction de Futura-Sciences a testé la toute dernière mouture de la distribution Ubuntu 12.04 LTS. N'en déplaise aux aficionados de Linux, son interface et sa simplicité d'utilisation la rendent désormais accessible à n'importe quel débutant en informatique.

Ubuntu One est un espace privatif en ligne qui permet de synchroniser les données de l'utilisateur. Canonical, l'éditeur d'Ubuntu, offre ainsi 5 Go d'espace de stockage. © FS/EP/S. Biget

Disponible depuis une semaine en téléchargement, voici certainement la version la plus accessible d'Ubuntu pour le grand public. Son appellation : Ubuntu 12.04 LTS Precise Pangolin, a de quoi impressionner le néophyte. Et pourtant, contrairement à bon nombre de distributions Linux, elle n'est déroutante qu'au niveau de sa simplicité d'installation et d'utilisation.

En effet, l'installation d'Ubuntu s'effectue très rapidement et n'est pas plus contraignante que celle de Windows. Dès le premier démarrage, même si Ubuntu 12.04 vient de sortir, il propose immédiatement d'appliquer des mises à jour, via une alerte qui s'affiche en haut à droite. De même un module se propose de rapatrier les traductions en français des logiciels préinstallés. Une fois l'interface affichée, rien n'est fait pour décourager le débutant. Le bureau porte l'appellation de « Unity », pour « unité » en français.

Unity d'Ubuntu 12.04 : un bureau simple d'utilisation

L'idée de Canonical, l'éditeur de la distribution, est d'en faire un gage d'unification. Ainsi l'utilisateur pourra la retrouver, à terme, aussi bien sur une tablette, un PC ou une TV, par exemple. Mais surtout, c'est sa simplicité d'utilisation qui impressionne. Au final, aborder Unity reste plus simple que de découvrir un Windows ou un Mac OS. Sauf, peut-être, pour un habitué de Linux...

Le bureau d'Ubuntu 12.04 est basique. Une barre de lancement rapide et un bouton rond permettant d'afficher tous les programmes installés. En haut à droite se trouve la zone de notifications. © FS/EP/S. Biget

Sur le bureau, à gauche, on retrouve une barre de lancement. Elle comporte les programmes les plus utiles. Il est possible de la redimensionner ou de la personnaliser en effectuant un clic droit sur l'icône d'un logiciel pour le retirer ou en ajouter un nouveau. On y trouve les logiciels de la suite bureautique LibreOffice, qui vient remplacer OpenOffice.org. Le logiciel de lecture de musique est désormais Rhythmbox et le gestionnaire de photos Shotwal. En guise de messagerie, on trouve Thunderbird de Mozilla, il est associé au navigateur Firefox du même éditeur.

Firefox n'est sans doute pas le meilleur choix puisque Adobe a arrêté le développement de Flash pour Ubuntu. Il faudra lui préférer Google Chrome qui l'intègre nativement. Pour l'installer, il faut se rendre sur la logithèque d'Ubuntu disponible dans la barre de lancement rapide. Elle contient des milliers d'applications. On ne pourra pas dire qu'on ne trouve aucun logiciel sous Ubuntu...

Pour accéder à l’ensemble des programmes installés, il faut cliquer sur le petit bouton rond et gris disponible tout en haut à gauche. © FS/EP/S. Biget

Head-Up Display, l'atout du dernier Ubuntu

Ubuntu cache également un outil très pratique. Il porte le nom de Head-Up Display (HUD) et prend la forme d'une barre de recherche qui fait penser au champ de recherche que l'on retrouve sous Windows Vista et 7 en cliquant sur le bouton Démarrer. Elle va toutefois bien plus loin. L'outil permet en effet d'exploiter les options internes d'un logiciel. Ainsi, si le débutant sous Linux utilise un logiciel qu'il ne connaît pas, il lui suffit de saisir le nom de la fonction recherchée pour l'afficher directement. Par exemple, pour un logiciel de dessin, il peut s'agir du réglage de luminosité. Une fois les premières lettres du mot clé saisies, la liste des options comportant ce terme s'affiche.



Pour afficher le HUD, sorte de moteur de recherche interne amélioré, il faut l’appeler avec la touche Alt du clavier. Grâce à cet outil, plus de raccourcis clavier ou de menus à tiroirs ! © PlanetUbuntu/YouTube

Autre bonus, chaque utilisateurs de Ubuntu dispose de 5 Go de stockage gratuit en ligne sur Ubuntu One. Cet espace est accessible directement en cliquant sur l'icône représentant un U dans la barre de lancement. La création d'un compte permet alors de synchroniser la musique, les photos et dossiers entre le PC et l'espace en ligne.

Pour les connaisseurs, sous le capot, on retrouve un noyau Linux 3.2.0-23. Il assure une meilleure compatibilité avec le matériel et surtout présente l'avantage d'adapter la consommation aux portables et tablettes. Pour le reste, Ubuntu 12.04 est une version LTS (Long Term Support). Obscur pour le néophyte, ce nom signifie que la distribution disposera d'un suivi et de mises à jour durant cinq ans. Depuis sa disponibilité, la distribution séduit les constructeurs. Ainsi, Dell vient tout juste d'annoncer qu'il souhaite l'utiliser pour équiper son nouvel ultraportable XPS 13.