Tech

Paiement par mobile : les tests se multiplient

ActualitéClassé sous :informatique , opérateur de télécommunication , Ergosum

-

Sous l'étiquette Ergosum, les trois grands opérateurs français de télécommunication et plusieurs grandes enseignes se sont réunis pour promouvoir le principe du paiement d'achats à l'aide du téléphone mobile. La technologie, dite NFC, est au point.

Le mobile plutôt que la Carte Bleue ? Ce sera bientôt possible. © DR

Les opérateurs de télécommunication (Orange, SFR et Bouygues Telecom) et des entreprises de la grande distribution (Auchan, Castorama, Carrefour, Fnac, Intermarché, Leroy Merlin, etc.) ont annoncé mardi 2 décembre le lancement d'un groupe de travail sur le paiement par téléphone mobile. Le projet, baptisé Ergosum (pour Ergonomie des services sur mobile), vise à développer, à travers des tests grandeurs nature, les solutions de paiement à l'aide d'un téléphone mobile.

Le principe repose sur la technologie NFC (Near Field Communication, un système d'échanges de données par ondes radio similaire à Bluetooth). Concrètement, il s'agit d'un téléphone équipé d'une puce NFC et capable d'échanger des données avec un lecteur spécifique. Les achats sont ainsi réglés en approchant le combiné devant la borne de paiement. Après confirmation de l'achat, le montant est directement débité sur le compte du client.

Les Japonais en sont friands

Par exemple, un combiné équipé de la NFC sert à payer un achat en caisse ou valider son titre de transport dans une gare ou une station de métro. Au Japon, pays le plus en avance sur la NFC, plus de 42 millions de personnes s'en servent déjà. L'Europe est plus en retard, mais de nombreuses initiatives sont lancées pour développer cette technologie.

En France, plusieurs expérimentations, sous l'égide du groupement Payez Mobile, ont été conduites depuis novembre 2007 auprès d'usagers des transports publics et de certains commerçants, notamment à Paris, Strasbourg, Caen ainsi qu'en Bretagne. Un millier de personnes et 500 commerçants ont pu essayer cette technologie, et, affirment les organisateurs, 90% des clients ont trouvé ce mode de transaction « pratique, rapide et simple à utiliser ».

La nouvelle initiative prévoit une nouvelle série de tests en France, et ce, dès 2009 dans les enseignes participantes. Les clients pourront ainsi régler leurs achats en passant simplement un mobile équipé devant un terminal.

Ces expérimentations devraient également inciter les fabricants de téléphonie mobile à proposer plus rapidement des téléphones mobiles compatibles NFC. Selon le cabinet d'études Jupiter Research, les transactions effectuées par téléphone mobile devraient représenter 22 milliards de dollars en 2011.