Tech

Linux Mint 14 redonne du panache aux vieux PC

ActualitéClassé sous :informatique , Linux Mint , linux

Plus discrètes que les sorties de Windows 8 ou de Mac OS, les nouvelles distributions Linux sont toujours plus accessibles à un public débutant. L'une d'elles, Linux Mint 14 (Nadia), vient tout juste de sortir. Futura-Sciences a testé ce système simple à installer et à utiliser. Doté de nombreux logiciels, il redonne un second souffle aux vieilles machines.

Linux Mint 14 (Nadia) propose deux types d'interface. Mate se destine aux PC les moins véloces, et Cinnamon permet d'afficher plus d'effets spéciaux. Le menu d'accès aux logiciels et aux réglages est différent et le gestionnaire de fichiers se rapproche de Windows Explorer. Cinnamon dispose également d'un système qui facilite l'utilisation de plusieurs bureaux virtuels. © Sylvain Biget, Futura-Sciences

Dans le monde de Linux, en marge de l'incontournable Ubuntu, une distribution réunit de plus en plus d'adeptes. Elle s'appelle Linux Mint et sa 14e mouture, baptisée Nadia, vient de sortir. Basée à l'origine sur Ubuntu, elle s'appuie pourtant sur une philosophie totalement différente. Linux Mint intègre nativement de nombreux logiciels et codecs qui ne sont pas tous open source. L'intérêt est certain, puisqu'une fois le système installé, on peut l'exploiter efficacement avec de nombreux programmes immédiatement opérationnels. C'est sans doute pour cette raison que l'installation de Linux Mint a duré plus longtemps que celle du dernier Ubuntu. Un délai toutefois raisonnable, puisqu'il n'a pas fallu plus de 35 mn pour que le système soit directement opérationnel.

Toujours en comparaison avec Ubuntu, l'autre grande nouveauté concerne l'interface graphique. Elle a de quoi séduire le plus grand nombre. Deux variantes sont disponibles : Mate, qui descend de Gnome 2, et Cinnamon développé directement par l'équipe de Linux Mint.

Le menu de Linux Mint 14 avec l'interface Mate propose un outil de recherche de fichiers et un système de classement par rubriques assez clair. © Sylvain Biget, Futura-Sciences

Mate et Cinnamon, deux interfaces en fonction des besoins

Les deux se ressemblent beaucoup et peuvent plaire aux habitués de Windows, notamment ceux réticents à l'idée d'utiliser Windows 8 à cause de son nouvel écran de démarrage. Les deux bureaux proposent une barre des tâches en bas de l'écran et un bouton affichant l'équivalent de l'ancien menu Démarrer de Windows.

Pour Mate, dans ce menu, une colonne de gauche affiche les divers emplacements pour le stockage, les outils donnant accès aux différents réglages. La seconde colonne est dédiée aux applications. Elle présente l'équivalent de la rubrique « Tous les programmes » que l'on trouve dans l'ancien menu Démarrer de Windows. Le menu affiche également les outils les plus utilisés. Enfin, en bas du menu, un champ de recherche permet de retrouver un document par mot clé.

Avec Cinnamon, le menu est différent. Il dispose d'une colonne mince donnant accès aux réglages du système, le champ de recherche est situé en haut du menu et les deux colonnes restantes sont réservées aux icônes des logiciels.

Linux Mint 14 adapté pour les vieux PC

Pour le reste, la barre des tâches et les fenêtres sont similaires. En outre, le niveau de personnalisation de Linux Mint est important : il est ainsi possible de régler les dimensions de la barre des tâches, de modifier sa couleur, son ancrage, ses effets de transparence, d'y ajouter des raccourcis de programmes... Le système propose également une panoplie intéressante de fonds d'écran pour le bureau.

Le slogan de Linux Mint est « l’élégance vient de la liberté ». Si l’interface est personnalisable à outrance, l'élégance reste une question de goût. Le système est doté d'un bureau très classique avec sa barre des tâches, son menu de démarrage et sa zone de notification tout à droite. Il ressemble à celui des versions précédant Windows 8. © Sylvain Biget, Futura-Sciences

Lors de notre prise en main, nous en avons demandé beaucoup à Linux Mint 14. Nous l'avons installé sur un PC doté de seulement 512 Mo de mémoire vive et d'un processeur de plus de 5 ans. La machine était devenue inutilisable, car trop poussive. Le résultat fut impressionnant. Linux Mint répond allègrement à toutes les sollicitations de la souris. Les logiciels s'ouvrent normalement et les séances de surf sont similaires à celles avec un navigateur reposant sur Windows 7 ou Windows 8. Avec un tel système, les vieilles machines remisées dans les placards pourraient reprendre du service. À condition, bien entendu, de ne pas avoir des besoins spécifiques (montage vidéo, retouche photo avancée). De même, pour ce type de configuration, mieux vaut préférer Mate plutôt que Cinnamon, qui est plus riche en animations et effets spéciaux et qui nécessite plus de puissance.

Linux Mint 14 Nadia, un système tout-en-un

Au niveau des logiciels intégrés, Linux Mint a tout ce qu'il faut pour exploiter le PC dès son installation. Le système intègre d'emblée le navigateur Firefox, le gestionnaire et lecteur de musique Banshee, et VLC pour lire les vidéos. La gestion des photos repose sur Picasa, F-Spot et gThumb. Linux Mint emploie Thunderbird pour le courrier électronique et Pidgin pour les réseaux sociaux et les chats. Au niveau de la bureautique, c'est désormais LibreOffice, la suite bureautique née d'OpenOffice. Bien que le système soit francisé, ce n'est pas le cas de LibreOffice qui est installée en anglais sans le package français par défaut.

Les aficionados de Windows et de Mac OS diront toujours que Linux est compliqué, que c'est à réserver aux « nerds ». Ubuntu avait déjà prouvé le contraire, Linux Mint transforme l'essai. De plus, les détracteurs ne pourront plus dire que les programmes tournant sous Linux sont rares. Linux Mint propose plus de 30.000 applications disponibles en téléchargement, le plus souvent gratuites. En outre, il est aisé de faire fonctionner des logiciels prévus pour Windows avec le logiciel Wine, ou encore le programme d'émulation VirtualBox. De plus, l'avenir se tourne vers le cloud et les applications en ligne.

Enfin, l'application du service de stockage et de partage en ligne Dropbox est intégrée à Linux Mint. Ainsi, les fichiers créés par l'utilisateur sur le PC sont systématiquement copiés et synchronisés sur leur compte en ligne.