Tech

Imitation Game, un film qui rend hommage à Alan Turing

ActualitéClassé sous :informatique , Alan Turing , Joan Clarke

Alan Turing a changé l'histoire de l'humanité de deux façons. D'abord en posant les bases de l'informatique et des ordinateurs modernes et ensuite en permettant aux Alliés de décrypter les messages secrets des armées nazies pendant la seconde guerre mondiale. Le film qui va sortir sur les écrans sous le titre d'Imitation Game narre cette partie de la vie du grand mathématicien. Il rend hommage à cet homme que son pays a probablement conduit au suicide en 1954 en le condamnant pour son homosexualité.

Une des machines électromécaniques Enigma, qui ont servi au chiffrement de messages par l’armée allemande durant la seconde guerre mondiale. Alan Turing a grandement contribué à déchiffrer ce code.

On a fêté en 2012 le centenaire de la naissance d'un des pères de l'informatique, le mathématicien et physicien Alan Turing. Dans la foulée des hommages à un homme injustement persécuté par la justice britannique de son époque, peu de temps après la seconde guerre mondiale, un biopic lui a été consacré. Le film va sortir sur les écrans français sous le titre Imitation Game le 28 janvier 2015.

Ce titre fait référence au fameux test que Turing a proposé en 1950 dans un article théorique sur l'intelligence artificielle intitulé Computing Machinery and Intelligence. Le test de Turing est revenu sur le devant de la scène récemment quand il a été faussement annoncé que le chatbot Eugene Goostman, un logiciel censé simuler une conversation, l'avait passé.

Le film raconte l'histoire hors-norme d'Alan Turing, le mathématicien anglais qui aida à percer le code de l'outil de communication des Allemands durant la seconde guerre mondiale : la machine Enigma. © StudioCanal France, YouTube

Clarke et Turing, un tandem de mathématiciens contre Enigma

Pour tenir le rôle de l'un des plus grands génies du XXe siècle, britannique de surcroît, il n'y avait probablement pas de meilleurs choix que son compatriote Benedict Cumberbatch, connu pour son interprétation dans l'adaptation contemporaine de Sherlock Holmes par la BBC du début des années 2010. Pour lui donner la réplique l'actrice Keira Knightley joue quant à elle le personnage de Joan Clarke.

Mathématicienne de formation et même wrangler (bagarreur) de l'université de Cambridge, ce qui veut dire qu'elle était arrivée dans le peloton de tête de l'examen final de la licence de mathématique de cette université (elle a majoré simultanément celle de lettres), Joan Clarke ne pouvait pas officiellement se targuer de ce diplôme selon les règles de l'époque.

Un épisode de la série Savants & Militaires. En 1939, la guerre des chiffres et des lettres bat son plein. Les sous-marins allemands communiquent en langage codé grâce à leur machine de cryptage Enigma. Le futur père de James Bond, Ian Fleming, met sur pied l'opération Sans pitié pour s'en emparer, mais c'est un échec. C'est finalement Alan Turing qui en viendra à bout... © Universcience.tv

La réhabilitation de Turing demandée par Hawking

Son intelligence et ses compétences en cryptologie vont toutefois charmer Alan Turing lorsqu'ils se rencontrent. Celui-ci proposera même le mariage à Joan Clarke avant de changer d'avis quelques mois plus tard. Ensemble, ils travaillent sur un projet ultrasecret mis en place par les autorités britanniques pendant la seconde guerre mondiale. Il s'agissait de casser les codes secrets des messages de l'armée allemande nazie, cryptés à l'aide d'une machine électromécanique portable appelée Enigma. Les hommes et les femmes chargés de cette mission étaient rassemblés au domaine de Bletchley Park. C'est là que Turing, inspiré par des travaux de mathématiciens polonais, va mettre au point une autre machine qualifiée de « Bombe électromécaniques » capable de déchiffrer les messages d'Enigma. Ce faisant, il a contribué de façon très significative à la victoire sur les forces de l'Axe en permettant de connaître, notamment, les communications avec les sous-marins allemands qui tentaient de mettre en place un blocus de l'Angleterre.

Les travaux d'Alan Turing ont porté sur les fondements des mathématiques et surtout de l'informatique théorique. Mais les horizons du mathématicien s’étendaient bien au-delà, car il s'intéressait aussi à la théorie de la relativité, à la mécanique quantique et à la biologie théorique. © School of Mathematics and Statistics University of St Andrews Scotland

Imitation Game ne retrace pas seulement cette partie de la vie d'Alan Turing, parfois de façon romancée, mais aussi sa jeunesse et les circonstances de sa mort. Plusieurs éléments laissent en effet à penser qu'il s'est suicidé en 1954 des suites d'un soi-disant traitement de castration chimique qui lui avait été imposé en 1952 lorsqu'il est devenu public qu'il était homosexuel. Il s'agissait d'un délit grave selon les lois britanniques de l'époque. Le gouvernement ne fit d'ailleurs rien pour protéger Turing puisque ses contributions à la victoire sur l'Allemagne nazie devaient rester secrètes.

Celles-ci ne seront connues que bien des années plus tard et il faudra attendre 2009 pour que soient présentées des excuses officielles et que le savant soit réhabilité, en partie sous la pression d'une pétition lancée par onze scientifiques, dont Stephen Hawking lui-même.