Voici le drone cargo AT200 conçu en Chine et qui serait à ce jour le plus gros appareil du genre. © Institute of Engineering Thermophysics

Tech

L’AT200, le plus grand drone cargo du monde, a pris son envol

ActualitéClassé sous :drone , drone cargo , AT200

Conçu par une filiale de l'Académie chinoise des Sciences, le plus grand drone cargo du monde a effectué un vol inaugural. L'AT200 peut emporter une charge utile de 1.500 kg et dispose d'une autonomie de vol de 8 heures.

Que ce soit pour la livraison de colis ou éventuellement le transport de passagers, le recours aux drones deviendra sans doute une réalité dans les années à venir. Curieusement, l'idée d'utiliser ce type d'appareil pour acheminer du fret par la voie des airs est beaucoup moins évoquée. Et pourtant, cela existe.

En Chine, l'IET Institute of Engineering Thermophysics) rattaché à l'Académie chinoise des sciences, vient d'annoncer le vol inaugural de ce qui est présenté comme le plus grand drone cargo du monde. Selon le communiqué de presse en chinois de l'IET repéré par le blog East Pendulum et China News Service, l'appareil porte le nom d'AT200.

L’AT200 développé pour le transporteur SF Express

L'appareil peut embarquer 1.500 kg de charge utile dans une soute de 10 m³. Il s'agit en fait d'un avion monomoteur PAC Cresco transformé en drone. Long de 11,8 mètres pour 12,8 mètres d'envergure, il est propulsé par une turbine Pratt & Whitney qui lui permet d'atteindre 313 km/h. L'AT200 peut décoller sur une distance courte (200 mètres) et serait capable de parcourir 2.183 kilomètres en volant jusqu'à 8 heures.

Le vol inaugural s'est déroulé dans la province de Shaanxi à l'ouest de la Chine. Le développement de ce drone cargo s'est fait sous l'impulsion de SF Express, l'un des plus importants transporteurs de Chine qui envisage de se doter d'une flotte. Par ailleurs, dans la perspective d'un usage miliaire, l'IET prévoit d'équiper cet AT200 d'un système de largage du fret par parachute avec une précision de 5 mètres.

EHang 184 : ce drone taxi vous emmène partout en un clin d’œil  L’idée d’un taxi personnel et autonome est séduisante, surtout si celui-ci est capable de voler comme le EHang 184, présenté en 2016. En plus de pouvoir se déplacer rapidement et d’être intégralement électrique, le véhicule ne demande aucune connaissance de pilotage. Le voici présenté en vidéo.