Sciences

La navette Natac, mi-dirigeable mi-avion

VidéoClassé sous :aéronautique , dirigeable , Natac

L'enveloppe du dirigeable Natac, actuellement à l'étude, a une forme d'aile d'avion, qui apporte 60 % de la portance, le reste venant de la flottabilité de l'hélium. L'engin décolle donc sur une piste (courte). Validé par un modèle plus petit, classé ULM, ce concept de la société française Voliris pourra servir à porter des charges lourdes en conteneurs standard dans des régions pauvres en réseaux routiers ou ferrés. 

La Natac (Navette Aérienne de Transport Automatique de Containers) est un projet de dirigeable basé sur un principe innovant : une enveloppe profilée comme une aile d'avion pour générer de la portance quand l'engin vole. Grâce à cet apport, le volume d'hélium, qui ne produit que 40 % de la force portante, peut être bien plus petit. Plusieurs modèles, de tailles réduites, ont déjà volé. L'un d'eux, le V902, monoplace, est devenu le plus petit dirigeable du monde.

L'objectif de Voliris une société française, est de faire de ces Natac des outils de transport de fret, capables d'embarquer des conteneurs au format standard (12 m de longueur et 30,4 tonnes) et de voler à 200 km/h jusqu'à 500 km. Démontable et transportable, une Natac conviendrait très bien pour porter d'importantes charges sur de longues distances dans des régions dépourvues de réseaux routiers ou ferrés.

© Voliris