Sciences

Le futur lanceur New Glenn de Blue Origin, partiellement réutilisable

VidéoClassé sous :Astronautique , lanceur New Glenn , Blue Origin

En images de synthèse, un vol du futur lanceur lourd New Glenn, de la société Blue Origin. Son étage principal redescend sur une barge et serait réutilisable 100 fois. L'engin de 80 m de hauteur pourrait mettre 45 tonnes en orbite basse ou 13 tonnes en orbite géostationnaire. En mars 2017, la société a signé un contrat avec Eutelsat pour le lancement de satellites, comme celui qui est illustré ici. Ce New Glenn pourrait aussi expédier une capsule spatiale Blue Moon vers la Lune, ce que prévoit l'entreprise.

La société Blue Origin, fondée par Jeff Bezos, patron d'Amazon, fait partie des concurrents de SpaceX et d'Arianespace pour le transport de fret vers l'espace. Elle prévoit, à terme, d'envoyer des astronautes. Son lanceur New Shepard, conçu pour des vols suborbitaux, a volé en novembre 2015 et est revenu se poser à la verticale, ralenti par ses moteurs. La version lourde, baptisée New Glenn, est à l'étude.

Le nom lui a été donné en l'honneur de l'astronaute John Glenn décédé le 8 décembre 2016, qui avait effectué premier vol orbital américain le 20 février 1962. Cette famille de lanceurs utilisera les moteurs BE-4, la quatrième génération produite par Blue Origin, en cours de développement. La fusée pourra être utilisée en version à 2 ou 3 étages, le premier étant réutilisable, jusqu'à 100 fois espère l'entreprise.

© Blue Origin