Sciences

E-ELT : découvrez ce futur télescope géant comme si vous y étiez

VidéoClassé sous :E-ELT , observatoire terrestre , Astronomie

Voici le fascinant E-ELT (European Extremely Large Telescope). Dans cette vidéo publiée par l'ESO, nous découvrons ce télescope gigantesque, à la fois de l'extérieur et de l'intérieur. La première pierre de la structure a été posée. L'œil le plus puissant jamais pointé vers le ciel devrait entrer en service en 2024.

En attendant que l'Extremely Large Telescope (ELT, ou aussi E-ELT pour European Extremely Large Telescope) ouvre son œil de géant en 2024, l'ESO, qui a initié ce projet avec le soutien de l'état chilien, nous invite à nous glisser à l'intérieur pour découvrir à quoi ressemblera cette mégastructure. Celle-ci coiffera le sommet du Cerro Armazones (3.064 m), montagne proche du Cerro Paranal, au Chili (lequel porte des géants plus petits, qui forment le VLT, depuis la fin des années 1990).

C'est un véritable monstre qui sera assemblé à partir de technologies et de matériaux innovants. Sa coupole, ou dôme, de quelque 85 mètres de diamètre, aussi grande qu'un terrain de football, et pesant 5.000 tonnes, pourra effectuer des rotations. Le télescope lui-même, une structure en tubes de 3.000 tonnes portant un miroir immense de 39 m de diamètre segmenté en 798 petits miroirs de 1,4 m, sera aussi mobile. L'E-ELT sera le plus grand télescope au monde à opérer dans les domaines de l'optique et de l'infrarouge.

De grandes découvertes attendent l'E-ELT

On imagine l'impatience des astronomes souhaitant l'utiliser. « L'ELT mènera à des découvertes que nous ne pouvons concevoir à ce jour, et constituera vraisemblablement, pour le monde entier, une source d'inspiration dans les domaines de la science, de la technologie, et concernant notre place dans l'univers », a déclaré Tim de Zeeuw, directeur général de l'ESO, lors de la cérémonie de la pose de la première pierre, le 26 mai 2017.

À cette occasion, en présence de la présidente du Chili, Michelle Bachelet, une capsule temporelle, incluant des photos du personnel actuel et une copie du livre détaillant les futurs objectifs scientifiques du télescope, a été scellée.

© ESO, L. Calçada, M. Kornmesser