Pourquoi Vercingétorix a-t-il perdu la bataille d'Alésia ? Ici, Vercingétorix jette ses armes aux pieds de César, un tableau de Lionel Royer achevé en 1899. © Musée Crozatier du Puy-en-Velay, DP

Sciences

Pourquoi Vercingétorix a-t-il perdu la bataille d'Alésia ?

Question/RéponseClassé sous :Antiquité , Vercingétorix et Alésia , terre brûlée

Alésia est une bataille décisive de la guerre des Gaules ayant eu lieu en 52 av. J.-C. Les Gaulois, menés par Vercingétorix, font face aux Romains et à Jules César avant de finalement subir une défaite. Alors, pourquoi Vercingétorix a-t-il perdu la bataille d'Alésia ?

En 58 av. J.-C., le sénat romain charge Jules César de conquérir tous les territoires gaulois insoumis. En 53 av. J.-C., Vercingétorix, chef de la peuplade des Arvernes, devient le commandant de la coalition des peuples gaulois qui refusent la domination romaine. Les deux stratèges militaires se livrent une lutte qui restera dans l'histoire.

Vercingétorix et Alésia : les faits marquants qui précèdent la bataille

Au cours de la campagne militaire qu'il mène contre les tribus gauloises, César se trouve loin de ses appuis logistiques. En face, Vercingétorix applique la tactique de la terre brûlée, cette stratégie a pour but de priver ses ennemis de tout ravitaillement.

Cependant, le stratège gaulois commet une première erreur en épargnant les ressources de la cité d'Avarium. César s'empare de la localité et reconstitue ses forces. Les guerriers gaulois veulent reconquérir les terres gauloises détenues par les Romains près de la Méditerranée, mais les cavaliers gaulois sont repoussés par des mercenaires germains, alliés de Rome.

À cela vient s'ajouter le manque de coordination des forces de Vercingétorix. César en profite et les troupes gauloises doivent se réfugier dans un oppidum : la bataille d'Alésia commence.

Jules César vs Vercingétorix : une stratégie romaine implacable

Lors de la bataille d'Alésia, en 52 av. J.-C., Jules César et son état-major mettent en place une stratégie d'encerclement de la cité. Les Romains empêchent les Gaulois de recevoir des renforts. Les transalpins construisent un double dispositif de fortifications visant à rendre impossible toute sortie des assiégés et à repousser les opérations de secours menées par des renforts gaulois. Après plusieurs mois de siège, Vercingétorix est contraint de déposer les armes aux pieds de Jules César.

À savoir : bien que le rapport de force soit largement en défaveur des Romains, ces derniers ont obtenu la victoire finale à la bataille d'Alésia grâce à leur maîtrise de l'art de la guerre. En effet, 82.000 Romains ont vaincu 328.000 Gaulois.

Cela vous intéressera aussi