Expert Sciences

Philippe Coussot

Ingénieur en Chef des Ponts, des Eaux et Forêts

Classé sous :physique , rhéophysique
La science fait souvent peur, par certaines de ses applications ou par ses cotés obscurs. Bravo à Futura-Sciences qui, à travers les témoignages des acteurs de la science, apporte des clés et démystifient ce domaine.
Philippe Coussot, Ingénieur en Chef des Ponts, des Eaux et Forêts

Biographie

1 - Fonctions professionnelles

2012 - Directeur du Labex (« laboratoire d'excellence ») Modélisation et expérimentation multiéchelles des matériaux pour la construction durable - Université Paris-Est -
2011 - Responsable de l'équipe Physique des Milieux Poreux - Laboratoire Navier (UMR ENPC-IFSTTAR-CNRS)
2010 -  Directeur de la Chaire d'enseignement et de recherche Saint-Gobain-Ecole des Ponts ParisTech Solutions innovantes pour un habitat durable et responsable Professeur à l'Ecole des Ponts Paris Tech
2002-2009  Directeur du Laboratoire des Matériaux et des Structures du Génie Civil (UMR113 LCPC-ENPC-CNRS)
2006 (6 mois)  Chercheur au Département de Physique et d'Astronomie de l'Université de Western Ontario, Canada
1996-2002  Chef du projet « Imagerie par Résonance Magnétique appliquée aux matériaux du génie         civil » au  LMSGC
1992-1996  Chercheur au CEMAGREF de Grenoble, Division Protection contre les Erosions
1989-1992   Doctorant au Laboratoire de Rhéologie, Grenoble

2 - Distinctions

- Prix de thèse de l'Institut National Polytechnique de Grenoble, 1992
- Prix Henri Milon de la Société Hydrotechnique de France, 1994
- Prix Schoemaker de l'International Association of Hydraulic Research, pour le meilleur article publié dans  Journal of Hydraulic Research entre 1994 et 1996
- Mention spéciale du Prix Roberval pour l'ouvrage "Comprendre la rhéologie - De l'écoulement du sang à la prise du béton" (Eds. P. Coussot et J.L. Grossiord), 2002
- Prix bisannuel de l'Association Française de Mécanique, 2004
Mention spéciale du Prix Chercheur de la Fédération Nationale des Travaux Publics (avec N. Roussel, LCPC), 2005
- Prix du journal La Recherche, mention « Mobilité durable » (avec N. Roussel et G. Ovarlez), 2007
- Prix Maurice Couette du Groupe Français de Rhéologie, 2009
- Prix Dargelos 2011, Prix bisannuel de l'Association des anciens élèves de l'Ecole Polytechnique

3 - Divers

- Président du Groupe Français de Rhéologie (GFR), 2002-2006
- Membre du comité éditorial de Journal of Non-Newtonian Fluid Mechanics, 2011 -
- Membre du comité éditorial de Rheologica Acta, journal officiel de l'European Society of Rheology, 2007 -
- Editeur-associé de Journal of Hydraulic Engineering, American Society of Civil Engineers, 2003- 2006

Métier

Bien que de formation scientifique je n'étais pas a priori passionné par la recherche dans les domaines de la physique traditionnelle car ils ne me
permettaient pas de « toucher » les problèmes. La physique des fluides complexes répond à ce besoin tout en ouvrant sur un champ scientifique très vaste qui reste en grande partie à « inventer ». Mon intérêt pour ce domaine est né lors d'un stage à l'ONF de Chambéry lorsqu'un ingénieur m'a fait réaliser qu'il existait des phénomènes bien concrets, les coulées de boue dans les torrents de montagne, que l'on ne savait pas encore aborder avec des outils scientifiques.

Mes recherches se sont ensuite élargies à divers autres domaines, par exemple d'autres types de fluides complexes (boues de forage, bétons, mortiers, émulsions), ou encore d'autres phénomènes physiques tels que le séchage des milieux poreux ou des pâtes.

Je travaille actuellement en collaboration avec plusieurs doctorants. Certains de ces travaux s'inscrivent dans le cadre de contrats industriels (Saint-Gobain, Schlumberger, IFPEN-Petrobras, Lhoist). Parce qu'elle constitue un formidable terrain de jeu de réflexion, et que j'aime le jeu et la compétition, la recherche est devenue au fil des ans non seulement mon métier mais aussi une passion et mon loisir principal, avec bien entendu un équilibre délicat à gérer avec la vie de famille... d'autant plus que j'ai aussi différentes activités de management ou d'administration.

Je suis ainsi responsable de l'équipe Physique des Milieux Poreux au sein du Laboratoire Navier, Directeur de la chaire d'enseignement et de recherche Saint-Gobain - Ecole des Ponts Paris Tech, et enfin Directeur d'un Labex (Laboratoire d'Excellence). Mais je considère que celles-ci s'inscrivent dans la continuité naturelle du travail d'un chercheur et permettent d'avoir une vision plus pertinente des domaines scientifiques importants qui a finalement un impact sur mes orientations de recherches personnelles.

En outre l'activité intellectuelle nécessaire au montage d'un projet scientifique ou l'écriture d'une fiche de poste, ou les réflexions stratégiques sur l'avenir d'un groupe de chercheurs me paraît tout aussi excitante que celle mise en œuvre lors de la rédaction d'un article ou d'une discussion autour des recherches d'un étudiant.