Sciences

John Frederic Daniell

1790-03-12 - 1845-03-13

Chimiste et physicien

Classé sous :physique , chimie , inventeur

Découvertes

John Frederic Daniell, grâce à la pile qui porte son nom, a permis le développement du télégraphe en mettant au point une source d'énergie constante et sûre.

Biographie

John Frederic Daniell est né le 12 mars 1790 à Londres. Fils d'avocat, il reçoit son éducation dans une « private school », et est titulaire d'un diplôme de l'université d'Oxford. Daniell travaille, à sa sortie de l'université, dans une raffinerie de sucre possédée par un membre de sa famille, et il en améliore les processus. Il devient professeur de physique à l'université d'Edinburgh, en Écosse, à 23 ans, puis est élu membre de la Société Royale de Londres en 1823.

Outre les cours de physique qu'il dispense, Daniell est aussi chimiste à l'université, entreprend des recherches en météorologie et crée un hygromètre à condensation en 1820, ainsi qu'un pyromètre enregistreur en 1830. Cette même année, il construit un baromètre à eau dans le hall de la Royal Society. Daniell conçoit une nouvelle méthode de production du gaz d'éclairage à base de résine et d'essence de térébenthine, utilisée un temps à New York.

John Frederic Daniell, père de la pile Daniell

Il est en 1831 le premier professeur de chimie du King's College nouvellement fondé, et invente en 1836 la pile Daniell, plus puissante et plus sûre que la pile voltaïque. Pour ce faire, il supprime l'hydrogène des composants créant l'électricité, afin de régler les problèmes de polarisation posés par les piles existantes.

Auteur de nombreux livres traitant de météorologie ou encore de philosophie chimique, John Frederic Daniell a reçu diverses médailles reconnaissant sa contribution à la science : la médaille Rumford, la médaille Copley et la médaille Royale lui ont été attribuées, et un cratère lunaire porte son nom. Daniell meurt le 13 mars 1845 d'une crise d'apoplexie.