Sahara néolithique

DossierClassé sous :préhistoire , Incontournables , sahara

Denis Lionnet

-

L'Australopithèque savait beaucoup de choses, l'Homme a su qu'il savait, et cet homme moderne, en pleine phase de conquête, a eu, en plus de ses prédécesseurs, envie de faire savoir qu'il savait qu'il savait.

  
DossiersSahara néolithique
 

L'Australopithèque savait beaucoup de choses, l'Homme a su qu'il savait, et cet homme moderne, en pleine phase de conquête, a eu, en plus de ses prédécesseurs, envie de faire savoir qu'il savait qu'il savait. Et ce sont des centaines de milliers de documents gravés ou peints qui soudain surgissent du temps sous nos yeux étonnés que nos ancêtres n'aient pas été plus stupides...disait : "Yves Coppens"

Grand Atlas du continent africain - Editions Jeune Afrique, 1973

"Alors que les pluies verdissent le Sahara au cours du néolithique, ses occupants sont largement en avance sur le reste du monde dans le domaine technique (élevage, céramique) mais aussi artistique produisant des chefs-d'œuvre qui comptent parmi les plus beaux de l'humanité. Cette population saharienne est composée d'une multitude de groupes humains, provenant de migrations successives, Noirs, Blancs, Métis, tous différents mais unis dans une même civilisation bovidienne que l'on peut considérer comme étant à l'origine de l'Afrique actuelle.

Un voyage au Sahara est l'occasion d'un véritable retour aux sources culturelles de l'Afrique et permet de méditer sur la coexistence d'ethnies, de langues et de religions différentes."

 Merci à Denis Lionnet pour ce formidable dossier