Homo sapiens technologicus : philosophie de la technologie

DossierClassé sous :philosophie , technologie , technique

-

Pourquoi certains philosophes s'intéressent-ils à la technologie ? Quelles sont les caractéristiques et les problèmes nouveaux de l'Homo sapiens s'il est vraiment devenu un Homo sapiens technologicus ?

  
DossiersHomo sapiens technologicus : philosophie de la technologie
 

Dans ce dossier j'essaie d'expliquer à quoi sert une philosophie de la technologie - en abordant quelques-unes des questions où cette approche renouvelle la manière de réfléchir (le besoin de repères et de valeurs, la relation avec la science, l'appropriation personnelle des artefacts, la bioéthique, la technologie comme environnement...).

La philosophie hérite d'une longue tradition, et elle prétend que cela la rend capable de s'appliquer aux problèmes présents avec plus de recul, c'est-à-dire de largeur de vue... Si elle voit les choses de trop loin ou de trop haut, c'est vrai, elle ne voit pas bien. Mais on peut faire autrement.

J'essaie de défendre l'idée d'une philosophie de la technologie qui concilie la largeur de vue (l'ouverture du champ), la résolution optique (analyser des objets et situations bien définis) et la « mise au point » sur une juste distance critique : ni technophile, ni technophobe.

© Le Pommier

Le résultat de cette approche, à mon avis, c'est de faire apparaître de vrais problèmes qui ne sont pas technologiques, qui sont humains, et qui ne rentrent pas dans les cadres existants de nos théories de la science de l'éthique, de la politique. Nous avons la chance de vivre une époque où il y a de la philosophie à créer !

Ce dossier est réalisé à partir d'extraits légèrement adaptés du livre de Michel Puech, "Homo sapiens technologicus". Philosophie de la technologie contemporaine, philosophie de la sagesse contemporaine, Paris, Le Pommier, 2008

  Les commentaires ne sont pas disponibles pour le moment.