Sciences

Néron, un empereur populaire (jeux, combats de gladiateurs et Neronia)

Dossier - Néron, l'un des plus célèbres empereurs romains
DossierClassé sous :histoire , Néron , rome

Avec sa mère, la redoutable Agrippine, Néron fut au cœur de nombreuses intrigues politiques. Quant à son règne (de 54 à 68 ap. J.-C.), il fut notamment marqué par l'incendie de Rome et la persécution des chrétiens. Découvrez l'histoire fascinante de l'un des plus célèbres empereurs romains.

  
DossiersNéron, l'un des plus célèbres empereurs romains
 

Néron était très aimé par le peuple. Il était en revanche moins apprécié des classes dominantes. Découvrez pourquoi.

Néron fit rapidement baisser les impôts indirects afin de diminuer les prix des marchandises et supprima les taxes des biens importés par bateaux afin de rendre la nourriture plus abordable.

Néron était un empereur populaire, notamment parce qu'il aimait les jeux. Ici, le tableau Pollice Verso, peint par Jean-Léon Gérôme en 1872. © Phxart.org, DP

Il s'attaqua à la corruption et, de façon générale, diminua l'influence des riches familles patriciennes. Sous l'Empire romain, l'institution républicaine du Sénat existait toujours et disposait de pouvoirs importants.

Néron diminua l'influence du Sénat romain

Cependant, le Sénat n'était en rien une assemblée élue : c'était un rassemblement de notables. Pour être sénateur, il fallait disposer d'une certaine fortune et venir d'une bonne famille de patriciens. Ainsi, quand il diminua l'influence du Sénat, Néron s'arrogea les bons sentiments du petit peuple, et se fit des ennemis puissants. Il favorisa également la classe des affranchis, en diminuant la pression qu'exerçaient sur eux les anciens propriétaires d'esclaves.

Statue de Néron réalisée sous son règne. © DR

Jeux, combats de gladiateurs et Neronia

Voici une autre raison de sa popularité : son goût pour les jeux et les arts. Il fit construire de nombreux théâtres. Il organisa beaucoup de combats de gladiateurs. On lui doit les Neronia, un festival quinquennal de théâtre grec et de poésie.

Tous ces projets, couplés avec les diminutions d'impôts, eurent de sérieuses conséquences sur le trésor romain et, à plusieurs reprises, des sénateurs conspirèrent contre lui au motif qu'il ruinait l'Empire...