Sciences

Charles le Téméraire vs Louis XI

Dossier - Les ducs de Bourgogne et leur histoire
DossierClassé sous :histoire , Bourgogne , Moyen Âge

À la fin du Moyen Âge, quatre ducs de Bourgogne et une duchesse eurent entre leurs mains les fiefs les plus riches d'Europe occidentale. Il s'en fallut de peu pour qu'ils ne créent un nouveau pays ! Rencontre avec la dynastie la plus aventureuse de l'ère médiévale.

  
DossiersLes ducs de Bourgogne et leur histoire
 

Quand Philippe le Bon meurt en 1467 dans la riche ville de Bruges, son fils, Charles le Téméraire, devient duc de Bourgogne (il le restera jusqu'en 1477, date de sa mort) et, donc, le rival et ennemi mortel du nouveau roi de France, Louis XI.

Avant même la mort de son père, Charles le Téméraire avait mené une révolte de nobles contre l'autorité du roi de France : la ligue du Bien public, en 1465. Il parvint par ailleurs à soumettre la principauté de Liège, alors une cité-État pratiquement indépendante de l'Empire germanique. Il acheta les fiefs d'Alsace et réussit, enfin, à donner une continuité à l'état bourguignon.

La fuite de Charles le Téméraire à la bataille de Grandson, en 1476. © Eugène Burnand (1850-1921), Wikimedia Commons, DP

Une nouvelle Lotharingie

Contrairement à son père, Charles négligea la richesse artistique et culturelle de la cour ducale. Il passa l'essentiel de son temps à la guerre, avec un succès indéniable. Le titre de grand duc d'Occident ne lui suffit plus : il se proclama fondateur d'une nouvelle Lotharingie.

Charles persuada l'empereur germanique Frédéric III de lui accorder une couronne royale : Charles le Téméraire s'apprêtait à devenir roi de Bourgogne ou roi de Lotharingie (en référence au royaume de Lothaire II).

Charles le Téméraire, dernier duc de Bourgogne, mourut avant d'obtenir une couronne royale. © Meyer, Wikimedia Commons, DP

Mort de Charles le Téméraire en 1477 à Nancy

Le rêve des ducs de Bourgogne aurait pu devenir réalité. Malheureusement pour lui, Charles n'eut pas le temps de mener son projet de couronnement à terme. Sans cesse occupé à se battre, il tenta de consolider le lien entre la partie nord et la partie sud de son territoire en envahissant la Lorraine.

Il livra une dernière bataille en 1477, à Nancy, où le brouillard eut raison de sa vaillance : il mourut au combat, emportant avec lui le dernier titre de duc de Bourgogne, ou presque...