Sciences

Les conséquences du passage d'une comète : les météores

Dossier - Les comètes, ces visiteuses du soir
DossierClassé sous :Astronomie , comète , météorite

-

Chaque année, une à deux comètes déploient leur traînée lumineuse à travers les étoiles. Ce sont des boules de neige et de poussière, qui proviennent d'un réservoir à comète entourant le système solaire, et qui se trouve au-delà de Pluton.

  
DossiersLes comètes, ces visiteuses du soir
 

Sur son passage, une comète laisse derrière elle une traînée de poussière qui reste en suspension dans le vide intergalactique. Dans son périple autour du Soleil, la Terre traverse ces traînées de poussière. Lorsque ces dernières pénètrent dans l'atmosphère, elles s'échauffent violemment par friction, s'électrisent et s'enflamment en donnant naissance à une traîné lumineuse.

On appelle cela une étoile filante, mais la véritable appellation est météore. En 1846, au moment où passait la comète de Biela, les observateurs purent voir la comète se partager en deux. Six ans et demi plus tard, au moment où elle devait repasser, on vit arriver deux comètes côte à côte. Leur prochain passage était attendu avec impatience tant cela était insolite. Mais elles n'étaient plus au rendez-vous. En 1872, on a assisté à une fantastique pluie de météores. Plusieurs météores par minute zébraient le ciel comme un feu d'artifice silencieux. Les jumelles avaient éclaté en morceaux, et ce sont les restes qui ont donné cette pluie.

Vue d'artiste de la comète Schoemaker-Levy. © Don Davis - Domaine public

Autre fait insolite, en 1993, Eugène Shoemaker et David Levy découvrirent une comète qui portera leur nom : la comète Shoemaker-Levy. Elle passa à proximité de la planète géante Jupiter, et se fit capturer par sa force d'attraction. Sous l'action de celle-ci, la comète se disloqua en 9 morceaux. Du 16 au 22 juillet 1994, les astronomes du monde entier ont observé les 9 morceaux de la comète plongés dans l'hémisphère sud de la planète géante.

Comète passant dans la voie lactée. © Ian Norman - CC BY-SA 2.0

La dernière pluie de météores remonte à novembre 2001. La Terre avait traversé la traînée de poussière laissée par la comète Tempel-Tuttle. Cette comète est passée au voisinage de la Terre en 1992 avec 10 ans de retard, car elle a subit une modification de son orbite. Les observateurs situés au Etats-Unis et dans la partie orientale de l'Asie ont pu observer plus de 30 météores à la minute ! On peut observer des météores toutes les nuits, à condition que le ciel ne soit pas couvert, et que la Lune ne soit pas pleine. Mais il vous faudra parfois être patient avant d'en voir. Certaines périodes de l'année sont plus propice comme par exemple entre le 17 juillet et le 20 août, au moment où la Terre traverse le nuage de poussière laissé par la comète Swift-Tuttle. Au moment de son maximum, entre le 10 et le 12 août, vous pouvez observer jusqu'à 100 météores par heure !