Sciences

Orion

DéfinitionClassé sous :Univers , nébuleuse d'orion , constellation d'Orion
Cette image de la nébuleuse d’Orion à l’aspect éthéré a été obtenue avec la caméra WFI installée sur le télescope de 2,2 mètres MGP-ESO à l’observatoire de La Silla, au Chili. La nébuleuse d’Orion, aussi connue sous le nom de Messier 42, est l’un des objets célestes les plus faciles à reconnaître et l’un des mieux étudiés. C’est un énorme complexe de gaz et de poussière où se forment des étoiles massives, et c’est la région de ce genre la plus proche de la Terre. Le gaz lumineux y est si brillant qu’elle peut être vue à l’œil nu, et elle offre un paysage fascinant quand on l’observe au télescope. Malgré son caractère familier et sa proximité, il y a encore beaucoup à apprendre sur cette nurserie stellaire. Ce n’est par exemple qu’en 2007 que l’on a constaté qu’elle était plus proche de la Terre qu’on le pensait : 1.350 années-lumière au lieu de 1.500 années-lumière. Les données utilisées pour cette image ont été sélectionnées par le Russe Igor Chekalin, qui a participé au concours d’astrophotographie « Les trésors cachés 2010 de l’ESO ». © ESO

La constellation d'Orion est une constellation du ciel d'hiver qui porte le nom du chasseur de la mythologie grecque qu'elle est censée représenter dans le ciel. Les étoiles les plus brillantes dessinent un grand rectangle avec les étoiles Bételgeuse (qui marque son épaule droite) et Rigel (qui marque son genou gauche), diamétralement opposées. Elle est barrée en son centre par trois étoiles brillantes à l'éclat bleuté qui dessinent le baudrier de ce chasseur. Elles sont souvent appelées « les trois rois ».

La constellation d'Orion est célèbre à cause de la nébuleuse qu'elle contient. Il s'agit de Messier 42. © ESO

Les deux étoiles les plus remarquables de cette magnifique constellation du ciel d'hiver sont Bételgeuse (en haut à gauche) et Rigel (en bas à droite). Bételgeuse est une géante rouge à l'éclat orangé. Rigel est une géante bleue qui apparaît ici comme une tache blanche auréolée de bleu.

Cette photographie de la constellation d’Orion a été prise avec un appareil photographique fixé en parallèle sur un télescope. Pose de 15 mn sur film 400 ISO, objectif 55 mm à f:2. © Michel Marcelin, reproduction et utilisation interdites

Sur l'image ci-dessus, prise avec un long temps de pose, on voit que cette constellation est riche en nébuleuses de gaz ionisé rouges ou rosées. En haut à droite, un halo entoure l'étoile λ Orionis. En bas à gauche, un grand arc rougeâtre (baptisé ceinture de Gould) marque le bord d'une gigantesque bulle de gaz ionisé. Sur la gauche des trois étoiles du baudrier se trouve la fameuse nébuleuse de la Tête de Cheval dont la forme n'est pas discernable ici. Enfin, dans la moitié inférieure on voit la célèbre nébuleuse d'Orion qui est ici surexposée et blanche.