Vue d'artiste du trio de superterres découvert par une équipe européenne en utilisant le spectrographe Harps sur le télescope de l'ESO de 3,6 m à La Silla, au Chili, après cinq années d'observations. Les trois planètes ont respectivement 4,2, 6,7 et 9,4 fois la masse de la Terre et bouclent des orbites autour de l'étoile HD 40307 avec des périodes respectivement de 4,3, 9,6 et 20,4 jours. © ESO

Sciences

Superterre

DéfinitionClassé sous :super-terre , Astronomie , exoplanète
 

Une superterre est une exoplanète dont la masse est considérée comme étant dix fois inférieure à celle de la Terre et entre une et cinq fois supérieures. Cette définition est donc indépendante de la composition de l'exoplanète et surtout de son habitabilité.

L'idée que l'on se fait en général d'une superterre est celle d'une planète rocheuse plus massive que la Terre. Pour la taille, un intervalle compris entre 1,2 et 1,9 fois celui de la Terre est utilisé comme critère pour le rayon d'une superterre.

En mai 2016, on pouvait dresser le tableau de chasse ci-dessus des découvertes d'exoplanètes grâce à la méthode des transits planétaires, essentiellement donc grâce à Kepler. © Nasa Ames, W. Stenzel

Quand ont été découvertes les premières superterres ?

Les premières superterres ont été découvertes par Aleksander Wolszczan et Dale Frail autour du pulsar PSR B1257 +12, en 1992. Les deux planètes ont des masses d'environ quatre fois celle de la Terre, trop petites donc pour être des géantes gazeuses.

La première superterre autour d'une étoile de la séquence principale a été découverte en 2005 par Eugenio Rivera et ses collègues. Il s'agit de Gliese 876 d, avec une masse estimée à 7,5 fois celle de la Terre. À ce jour, plusieurs centaines de superterres ont été détectées grâce à la méthode des transits planétaires employée par le satellite Kepler.

Interview : les exoplanètes sont-elles habitées ?  Il pourrait y avoir au moins 100 milliards de planètes simplement dans notre galaxie. Difficile d’imaginer qu’aucune ne puisse abriter la vie. Le Cnes a interviewé Michel Viso, responsable des programmes d’exobiologie, afin qu’il nous parle des conditions d'apparition de la vie dans l'univers.