Sciences

Paradoxe EPR

DéfinitionClassé sous :physique

Le paradoxe EPR, ou paradoxe d'Einstein-Podolski-Rosen, était à l'origine une expérience de pensée proposée par Einstein et ses collaborateurs en 1935 pour violer les inégalités position-impulsion de Heisenberg et démontrer que l'interprétation probabiliste de la mécanique quantique ne pouvait être qu'effective.

L'emploi de probabilités devant être un expédient provisoire reflétant l'absence de connaissances complètes des valeurs de certains paramètres déterminant le comportement individuel des particules, tout comme en théorie cinétique des gaz avec la distribution de Maxwell. Repris sous une forme différente en liaison avec le spin des photons par David Bohm, cette expérience a pu être réalisée ultérieurement par Alain Aspect en 1982. Entre-temps, le théoricien Irlandais John Bell avait démontré ses célèbres inégalités permettant de savoir qui d'Einstein ou des fondateurs de la mécanique quantique avait raison.

Les résultats d'Aspect, et d'autres, ont toujours confirmé l'interprétation standard de la mécanique quantique, montrant de plus que la notion de non-localité est un élément central de la mécanique quantique.