L’une des principales applications de l’effet Peltier se trouve dans les petits systèmes de réfrigération. © Alexas_Fotos, Pixabay, DP

Sciences

Effet Peltier

DéfinitionClassé sous :physique , effet Peltier , module à effet Peltier

Par Nathalie Mayer, Futura

 

L'effet Peltier correspond à un phénomène physique qualifié d'effet thermoélectrique. Il se manifeste par un déplacement d'énergie sous forme de chaleur induite par la présence d'un courant électrique.

Explications de l'effet Peltier

Ce phénomène a été découvert en 1834 par le physicien français Jean-Charles Peltier. Après avoir relié les extrémités d'un fil de bismuth à un accumulateur par l'intermédiaire de deux fils de cuivre, il a en effet constaté que l'une des jonctions cuivre/bismuth s'échauffait et que l'autre se refroidissait.

Plus généralement, l'effet Peltier se manifeste lorsque l'on soumet deux types de conducteurs à une tension continue. Le sens du déplacement de la chaleur est fonction du sens de circulation du courant dans les conducteurs, ce qui assure la réversibilité du système.

L'effet Peltier se présente en fait comme l'inverse de l'effet Seebek.

Schéma d’une cellule à effet Peltier. © David Berardan, Wikipédia, CC by-sa 3.0

Applications de l’effet Peltier : modules ou cellules de Peltier

L'effet Peltier est exploité au cœur de ce que l'on nomme « les modules ou cellules Peltier ». Un courant continu circule dans une succession de semi-conducteurs reliés entre eux. L'ensemble est pris en sandwich entre deux plaques d'un matériau conducteur de chaleur. L'une de ces plaques se charge positivement et s'échauffe. L'autre se charge négativement et refroidit.

L'utilisation la plus commune de l'effet Peltier se retrouve dans les petits systèmes de réfrigération ou dans les systèmes de refroidissement pour processeurs informatiques. Les laboratoires et hôpitaux emploient également des modules Peltier pour le refroidissement d'analyses biologiques ou le transport d'organes. D'autres secteurs qui demandent à la fois précision et fiabilité — aéronautique, spatial, etc. — exploitent aussi ce phénomène.

  Les commentaires ne sont pas disponibles pour le moment.