Il existe des kits permettant de détecter le radon ; ce gaz noble radioactif est un cancérogène probable. © visualsonline.cancer.gov, via Wikimedia Commons, DP

Sciences

Radon

DéfinitionClassé sous :chimie , tableau périodique des éléments , radon

Gaz noble radioactif mais aussi le plus lourd de ce groupe, le radon est l'une des substances les plus lourdes qui puissent demeurer gazeuses aux conditions normales de températures et de pression. Il est le produit d'une réaction nucléaire naturelle, dont la concentration change selon la nature du sol et les conditions météorologiques.

Généralités

  • Symbole : Rn
  • Numéro atomique : 86
  • Électrons par niveau d'énergie : 2, 8, 18, 32, 18, 8
  • Masse atomique : 222 u
  • Isotopes les plus stables : 222Rn avec une demi-vie de 3,824 jours (100 %)
  • Série : gaz rares
  • Groupe, période, bloc : 18 (VIIIA), 6, p
  • Densité : 0,00973 (gaz), 4,4 (liquide), 4 (solide)
  • Point de fusion : -71 °C
  • Point d'ébullition : -61,7 °C

Historique du radon

La découverte du radon est attribuée à Friedrich Ernst Dorn en 1900, qui le nomme « émanation de radium », ignorant à l'époque qu'il s'agit d'un nouvel élément gazeux émis par le radium. Cet élément fut isolé en 1910 par Ramsay et Whytlaw-Gray.

Propriétés du radon

Le radon est le plus lourd des gaz nobles, si l'on excepte l'ununoctium. Il est incolore, inodore et monoatomique à température ambiante. En refroidissant, il change de couleur, passant de l'incolore au jaune (-71 °C) puis au rouge orangé (-180 °C). Le fluor est capable de réagir avec le radon pour former le fluorure. Des clathrates peuvent aussi exister.

Utilisation du radon

On emploie le radon pour le traitement de tumeurs cancéreuses. Il sert aussi de traceur radioactif des masses d'air continentales, plus riches en radon que leurs homologues océaniques. Il semblerait que certaines anomalies de radon soient constatées en cas de séisme ou encore d'éruption volcanique. L'usage du radon pour un suivi préventif de ces évènements est à l'étude.

Toxicité du radon : radioactivité et cancer

Par sa forte radioactivité et sa présence à faible taux dans l'air, le radon est un cancérogène probable. Aux États-Unis, on considère même que l'exposition au radon serait responsable de 21.000 décès par cancer du poumon chaque année, ce qui en ferait la deuxième cause de ce cancer derrière le tabagisme.