Les biotechnologies blanches (aussi appelées biotechnologies de l'industrie ou biotechnologies industrielles) proposent de fabriquer des polymères à partir d’huile de soja. © HandmadePictures, Shutterstock

Sciences

Biotechnologie blanche

DéfinitionClassé sous :chimie , technologie , biotechnologie blanche

Avec les biotechnologies bleues, les biotechnologies vertes et les biotechnologies rouges, les biotechnologies blanches (aussi appelées biotechnologies de l'industrie ou biotechnologies industrielles) constituent une catégorie particulière de biotechnologies. Elles sont relatives aux procédés industriels. Leur ambition est de produire durablement des substances biochimiques, des biomatériaux et des biocarburants à l'échelle industrielle et à partir de ressources renouvelables.

Les biotechnologies blanches, des biotechnologies anciennes

Dans l'Antiquité déjà, on utilisait des levures pour l'élaboration de bières et les enzymes contenues dans des excréments d'animaux pour le tannage des peaux. Plus récemment, le génie biochimique a permis d'exploiter des micro-organismes pour produire des composés chimiques ou biologiques. Par ailleurs, les découvertes en génétique n'ont fait qu'accélérer les développements.

Exemple de biotechnologies industrielles : la biocatalyse

Parmi les procédés mis en œuvre par les biotechnologies blanches figure l'utilisation d'enzymes - des protéines produites par tous les organismes vivants - comme catalyseurs de réaction chimiques. Contrairement aux catalyseurs chimiques, les enzymes sont relativement peu énergivores et agissent dans le respect de l'environnement, notamment dans le secteur de la fabrication du papier ou de la production de détergents.

Biotechnologies blanches et fermentation

Certains micro-organismes, comme les levures ou les bactéries, sont capables de transformer des substances organiques (sucres, huiles, etc.) en une large gamme de produits. Ainsi, par exemple, certaines bactéries utilisent le sucre du maïs comme combustible pour réaliser leurs processus cellulaires. Il en découle un sous-produit polymère, un bioplastique, en somme.