Sciences

Béryllium

DéfinitionClassé sous :chimie , tableau périodique des éléments , métal alcalino-terreux
L’émeraude, gemme d’une belle couleur verte, est un composé naturel du béryllium utilisé en joaillerie. © M.M., CC by-sa 3.0

L'un des éléments les plus toxiques pour l'Homme, le béryllium, est aussi le premier métal alcalino-terreux du tableau périodique.

Généralités

  • Symbole : Be
  • Numéro atomique : 4
  • Électrons par niveau d'énergie : 2, 2
  • Masse atomique : 9,012 u
  • Isotopes les plus stables : 9Be stable avec 5 neutrons (100 %)
  • Série : métal alcalino-terreux
  • Groupe, période, bloc : 2 (IIA), 2, s
  • Densité : 1,848
  • Point de fusion : 1.287 °C
  • Point d'ébullition : 2.471 °C

Historique du béryllium

Louis-Nicolas Vauquelin aurait découvert le béryllium sous la forme d'oxyde BeO en 1798. Friedrich Wöhler et Antoine Bussy isolèrent cet élément en 1828. Le nom du béryllium provient de beryllos, qui signifie « béryl » en grec.

Le béryllium, prisé pour sa légèreté, est l’un des métaux utilisés dans la fabrication des clubs de golf. © Maedi, Flickr, CC by-nd 2.0

Propriétés du béryllium

Le béryllium se présente comme un métal blanc-gris métallique. Il possède le point de fusion le plus élevé parmi les métaux légers. Fragile, il est néanmoins plus léger et environ six fois plus résistant que l'aluminium. Il est d'un tiers plus ductile que l'acier. Sa conductivité thermique est excellente et c'est un élément non magnétique. En outre, il résiste à l'acide nitrique concentré.

Autre aspect remarquable, le béryllium est très perméable aux rayons X et libère des neutrons quand il est frappé par des particules alpha, comme celles émises par le polonium ou le radium. Aux conditions normales de température et de pression, le béryllium résiste à l'oxydation quand il est exposé à l'air. Il se forme en effet une fine couche d'oxyde qui lui donne sa capacité à rayer le verre.

Utilisation du béryllium

Le béryllium est souvent employé comme durcissant dans les alliages. Ses applications sont variées, allant des clubs de golf aux étriers de freins en passant par la dentisterie et le spatial, comme dans le réflecteur primaire du télescope James Webb. Le béryllium sert aussi de modérateur dans différents réacteurs nucléaires comme celui du projet Iter.

Le béryllium a également des applications dans le domaine de la haute tension. Il a été utilisé dans l'industrie des semi-conducteurs mais a cédé sa place à d'autres matériaux moins toxiques que lui.

Toxicité du béryllium

Le béryllium est très toxique. Son effet le plus connu est la bérylliose, une forme chronique de trouble pulmonaire. Il peut aussi provoquer une allergie chez les personnes sensibles, jusqu'au développement de la maladie chronique du béryllium, ou CBD en anglais. Il augmente aussi les risques de cancer.

À voir aussi :