Sciences

Rayonnement de Hawking

DéfinitionClassé sous :Astronomie , trou noir , antimatière
Rayonnement de Hawking

Le rayonnement de Hawking postule la création permanente de paires particule - antiparticule à partir du vide sous l'action des forces de marée au voisinage de l'horizon d'un trou noir et en vertu de la théorie quantique des champs. Généralement, ces paires particule - antiparticule s'annihilent elles-mêmes aussitôt créées, excepté si un quelconque phénomène physique parvient à les séparer en un temps inférieur à leur durée de vie.

Comme on l'a dit, cela peut être le cas à l'horizon d'un trou noir, un endroit où les forces de marée gravitationnelles sont tellement intenses qu'elles peuvent éloigner les deux constituantes de la paire, l'une d'entre elles étant alors absorbée et l'autre pouvant s'échapper.

Un trou noir est un objet céleste difficile à observer directement. L'intensité de son champ gravitationnel est si intense qu'il empêche en théorie toute forme de matière ou de rayonnement de s'échapper. Peut-il exploser ? C'est la question que Futura-Sciences a posée à Aurélien Barrau, astrophysicien spécialisé en cosmologie et auteur du livre Des univers multiples. © Futura-Sciences

En pratique, le rayonnement de Hawking s'avère extraordinairement faible pour les trous noirs d'échelle stellaire ou supermassifs, et sa détection est toujours impossible actuellement. Mais il pourrait s'avérer observable dans le cas de trous noirs microscopiques tel qu'il a dû s'en créer lors du Big Bang, que l'on appelle des trous noirs primordiaux, ou que l'on envisage de créer dans des accélérateurs de particules.