Sciences

Mira Ceti

DéfinitionClassé sous :Astronomie , Mira Ceti , étoile variable
Une queue de gaz de 13 années-lumière s'échappe de l'étoile variable Mira Ceti. Crédit Galex/Nuv/Fuv

Mira Ceti, l'étoile omicron de la constellation de la Baleine, est le prototype d'une catégorie d'étoiles variables, les Mira. En 1596 l'astronome amateur hollandais Fabricius remarqua l'étrange comportement de cette étoile. Sa luminosité commença par doubler en trois semaines puis se mit à décroître jusqu'à rendre l'étoile invisible deux mois plus tard. Fabricius pensa être en présence d'une supernova, mais il retrouva l'étoile en 1609.

La courbe de lumière de Mira Ceti se compose d'une montée rapide suivie d'une décroissance assez longue et d'un minimum persistant. Elle fait partie des étoiles variables à longue période (de 50 à 2000 jours) dont l'éclat peut varier de 3 à 8 magnitudes. Leur variabilité vient des pulsations provoquées par la combustion d'une coquille d'hélium et d'hydrogène autour d'un cœur de carbone et d'oxygène en fusion. On dénombre déjà plusieurs milliers d'étoiles de type Mira dans notre Galaxie et on en a même découvert dans le Grand Nuage de Magellan. A 400 années-lumière de la Terre, Mira Ceti est une géante rouge parmi les plus froides étoiles connues : 3000 degrés Kelvins seulement à sa surface.

En 2007 le télescope Galex (Galaxy Evolution Explorer) a découvert que Mira Ceti (qui fonce dans l'espace à 130 kilomètres par seconde) perdait dans l'espace d'énormes quantités de matière sous la forme d'une queue de gaz similaire à celles des comètes. Cette queue mesure 13 années-lumière de long et n'apparaît qu'en lumière ultraviolette. Mira Ceti est également une étoile double : Mira A possède un compagnon, une naine blanche variable (Mira B).