Sciences

Dirigeable

DéfinitionClassé sous :aéronautique , Invention , dirigeable
Le 24 septembre 1852 a lieu le vol historique du dirigeable Giffard Paris-Trappes. © TraceyR, CC BY-SA 3.0, Wikimedia Commons

Le dirigeable, ou ballon dirigeable, est un aéronef nommé aussi aérostat. Il possède la caractéristique essentielle d'être plus léger que l'air. Le dirigeable dispose de plusieurs dispositifs pour amener à son décollage, à son atterrissage et à sa propulsion. Il se distingue des montgolfières et des ballons par le fait qu'il est capable de ne pas subir la direction des vents. Il est ainsi totalement manœuvrable verticalement.

Principe et description du ballon dirigeable

Son invention est attribuée à Henri Giffard, chercheur français spécialisé dans le domaine de la navigation aérienne. Il passe à la postérité en 1852, lorsqu'il parvient à faire voler son dirigeable le 24 septembre de cette même année, entre l'hippodrome de Paris et la ville de Trappes, parcourant de ce fait 27 km. Son engin mesure 44 m de long et possède une forme en cigare. Il est muni d'un moteur à vapeur qui actionne une hélice positionnée sous le ventre de l'appareil. Henri Giffard atteint une vitesse de 10 km/h, mais la dirigeabilité de son aérostat ne lui permet pas de remonter des courants venteux puissants. Par cet exploit retentissant, Henri Giffard est considéré, à l'image des frères Montgolfier et Wright, comme un précurseur du vol aérien.

Évolution du dirigeable

Il faut par la suite attendre 1871 pour que le Français Henri Dupuy de Lôme développe une nouvelle version d'aérostat motorisé. D'autres noms d'inventeurs jalonnent son évolution : Gaston et Albert Tissandier, Charles Renard et Arthur Krebs, David Schwartz, etc. Le dirigeable connaît son âge d'or dans l'entre-deux-guerres, notamment avec le ballon Zeppelin. Désormais, l'aérostat utilise la propulsion par hélices par des moteurs à explosion, par des moteurs électriques grâce à l'énergie photovoltaïque et même par des pédaliers.