À bord de l'Airbus A310 Zero-G de Novespace, l'astronaute Jean-François Clervoy fait découvrir les joies de l'apesanteur à une enfant touchée par un handicap. © Novespace

Sciences

Des enfants extraordinaires en apesanteur

ActualitéClassé sous :vol en apesanteur , Novespace , Airbus Zéro-G

Novespace et l'association « Les Chevaliers du Ciel » ont organisé un vol parabolique à bord duquel huit enfants touchés par un handicap et la maladie ont pu découvrir les joies de l'apesanteur. Une initiative à laquelle a participé l'Agence spatiale européenne en envoyant cinq de ses astronautes pour accompagner ces enfants.

Dans cet article nous n'allons pas décrire une découverte scientifique, une démonstration réussie d'une nouvelle technologie ou le feu vert donné à une mission spatiale. Mais simplement relater une belle initiative qui a permis à huit enfants, de cinq États membres de l'Agence spatiale européenne (ESA), de découvrir les joies de l'apesanteur et la gravité lunaire à l'occasion d'un vol parabolique.

Dans le cadre de la campagne « Rêves de Gosse en apesanteur » organisée par Novespace et l'association « Les Chevaliers du Ciel », auquel a participé l'ESA, ces huit enfants, touchés par le handicap ou la maladie, ont embarqué hier à bord de l'Airbus A310 Zero-G de Novespace.

Lors de ce vol parabolique, les enfants ont également pu assister à des démonstrations scientifiques comme allumer une bougie, mélanger des liquides de différentes densités, jouer au ping-pong avec des bulles d’eau et des raquettes en matériau hydrophobe ou encore faire marcher un « hand spinner » pour montrer les effets de l’apesanteur. © Novespace

Flotter en apesanteur avec de vrais astronautes

Lors de ce vol, ces enfants étaient accompagnés des astronautes de l'ESA originaires des mêmes cinq pays. Tim Peake (Grande-Bretagne), Frank de Winne (Belgique), Maurizio Cheli (Italie), Thomas Reiter (Allemagne), Claudie Haigneré (France) et Jean-François Clervoy (France) étaient les astronautes présents lors de ce vol. Le patron de l'ESA, Jan Wörner, a également pris part au vol « Rêves de Gosse en apesanteur ». À l'issue du vol, il a déclaré que « l'ESA est ravie de soutenir cette initiative. Éduquer à la science et aux vols spatiaux, inspirer le public le plus large possible, y compris les jeunes, figure parmi nos priorités. Pouvoir en faire profiter des enfants de toutes conditions est doublement gratifiant ».

La campagne a été organisée avec Rêves de Gosse qui, depuis plus de 20 ans, œuvre à réunir des enfants ordinaires et extraordinaires qui travaillent ensemble, pendant des semaines, sur des projets liés à l'aviation. Le projet se termine par un baptême de l'air. Il s'agissait donc cette année d'un baptême très spécial.